Moment pour soi, Yoga

Faut-il être souple pour faire du Yoga? #19

5F2E24B0-AF89-4062-B200-622A336E9ED2

Quand j’ai commencé le Yoga, je n’étais pas souple du tout. Toucher le sol ou mes pieds en me penchant me semblait improbable. Je plaisantais gênée en affirmant que mes jambes étaient trop grandes par rapport à mes bras. Je me souviens déjà enfant rêver devant les contorsionnistes au cirque puis plus grande admirer envieuse la souplesse qui me semblait magique des yogis et yoginis. Je me souviens aussi m’être toujours dit : non ce n’est pas pour moi, je n’y arriverai jamais, je n’ai pas le corps ni la vie pour ça, tant pis pour moi. J’ai alors rangé cette envie dans une petite boîte au fond de moi avec mes autres rêves et aspirations et j’ai continué ma route. Puis un jour, après un déménagement hors de ma région natale j’ai franchi les portes d’un cours de Yoga poussée par ma curiosité et sûrement aussi par cette envie qui cognait fort dans ma boîte à rêves scellée près de mon coeur. J’ai alors découvert une pratique qui ne m’a pas rendue souple comme par magie non, mais qui m’a nourrie et continue de me nourrir profondément. Le Yoga m’a d’abord reconnectée à mon corps, son rythme, ses limites et sa respiration. Puis il m’a apporté un espace à moi hors du temps pour y laisser passer mes pensées bruyantes et redondantes et mes émotions parfois bloquées qui me plombaient. Si je suis plus souple aujourd’hui, c’est un effet collatéral de ce goût de « reviens-y » de cette pratique qui me fait du bien à la tête et au cœur avant tout. Je sais que les photos sur les réseaux sociaux ne montrent que l’aspect souplesse du Yoga, mais aujourd’hui j’aimerais vous partager tout ce qu’on n’y voit pas : la présence à soi-même, la respiration qui s’amplifie et s’apaise, l’apprentissage de la patience et de la confiance envers son corps et la vie, le recul sur ses émotions et le quotidien, la gestion du stress, puis tous les effets bénéfiques sur le corps, des fascias jusqu’aux organes en passant par les muscles… Aujourd’hui je regarde toujours avec admiration les yogis et yoginis plus souple et plus avancés dans leurs pratiques du Yoga que moi. Mais davantage par inspiration qu’envie, car je sais dès lors que j’y arriverai un jour. Car aujourd’hui j’aime mon chemin et ma vie.

Prenez soin de vous, n’enfermez pas vos rêves dans une boîte,

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s