Gestion naturelle de la fertilité féminine

Ce que vous devez savoir sur les tampons

D20D987A-4F56-4728-AC06-327124CE6BF5.jpeg

Saviez-vous que les tampons peuvent non seulement causer un choc toxique mais aussi faire s’accumuler un poison nommé dioxine dans le corps des femmes? La dioxine est reconnu comme un POP (polluant organique persistant), c’est-à-dire que la dose infime peut poser problème dès lors qu’elle est répétée puisqu’elle s’accumule. Imaginez un peu l’accumulation de ce poison à chaque tampons utilisés chaque mois pendant 20 ou 30 ans…
Sachez que les tampons d’aujourd’hui lorsqu’ils ne sont pas 100% coton bio (c’est-à-dire sans pesticides que j’imagine personne ne souhaite réellement infuser dans son vagin ou celui de celles qu’on aime), sont couplés à de la viscose de bois dont le procédé de blanchiment produit de la dioxine.
Et que provoque ce poison qui s’accumule en nous à chaque tampon blanchi au chlore et qui se transmet de génération en génération via le placenta et le lait maternel?
Je vous le donne en mille : des perturbations hormonales dont l’endométriose pour les femmes en est le bouquet (ou le pot pourri au choix).
Alors aujourd’hui, mesdames, femmes et mères et messieurs, amants et pères, je vous dédie ces quelques mots en espérant pouvoir concourir à éviter bien des maux pour nos générations futures.
Prenez soin de vous, vous n’imaginez pas l’effet boule de neige que ça peut avoir autour de vous.
Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s