Gestion naturelle de la fertilité féminine

Écoutes-tu le rythme de ton cycle féminin?

2D181C94-2511-4D9C-81B4-2DE41B86C3E2.jpeg

Connaître ce qu’il se passe dans son corps de femme et savoir quelle phase de son cycle du moment nous vivons se révèle tellement précieux. Toutes femmes devraient connaître le pouvoir de ses hormones naturelles et la beauté de son cycle naturel qui la connecte au rythme de la nature. Qui demande des tomates en hiver ne pourra s’attendre à goûter la douceur et la saveur d’une tomate d’été nourrie de soleil pas vrai? L’hiver est nécessaire pour toutes racines de s’étendre et tout sol de se régénérer. Et bien c’est un peu la même chose pour nous les femmes : pendant nos règles/lunes/menstruations notre corps se libère de l’endomètre inutilisé pour en régénérer un tout nouveau tout frais, nos hormones ont chuté et les œstrogènes redémarrent leur activité doucement . Notre énergie de vie est donc comme en hiver tournée vers l’intérieur, elle prend racine pour pouvoir fleurir et s’épanouir pleinement durant notre période ovulatoire. Les œstrogènes sont nos hormones de l’action, plus elles vont augmenter plus nous aurons de l’energie et l’envie de faire. En attendant, les règles/lunes/menstruations peuvent nous donner plus envie d’être et c’est ok. Elles peuvent être un moment de retour à soi et c’est ok. Plus nous sommes connectées à notre cycle féminin et plus nous pouvons apprendre à nous écouter et respecter nos hivers. As-tu déjà fait quelque chose alors que tu sentais que ça allait contre tes besoins du moment? Comment cela s’est-il passé pour toi? Récemment je n’ai pas écouté mon besoin de retour à moi les premiers jours de mes règles et non seulement je n’ai pas pu profiter pleinement des gens que j’aime mais je me suis sentie en colère et frustrée. Et une fois que j’ai pu répondre à mon besoin de temps pour moi, la paix s’est installée en moi. Je sais que si j’avais écouté mon besoin, je n’aurais pas ressenti de colère. J’apprends, je fais des erreurs et j’en tire des conclusions constructives pour l’avenir, pour ne plus aller contre ce qu’il se passe en moi mais avec, pour plus de douceur et fluidité dans mes expériences de vie. Et toi, est-ce ça te parle? Veux-tu apprendre de tes cycles féminins pour prendre soin de toi? En rdv Skype ou cabinet en Symptothermie, je peux t’apprendre à observer ton cycle féminin et construire plus d’harmonie dans ce vécu cyclique qui ryhtme ton corps de femme. 🌸

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

 

Assiette complète

Composer son assiette végane et saine simplement 🌱

4E496200-F203-4215-B922-566E7C3190B8

Aujourd’hui j’ai envie de vous partager la simplicité de ma cuisine végane et saine du quotidien. Parce que nul besoin de chercher compliqué pour se nourrir complet, vrai et sain. Juste penser à composer au moins la moitié de l’assiette en légumes crus ou cuits au choix puis jouer sur la variété des protéines et glucides végétaux complets pour agrémenter et vous avez une assiette végane et santé, un jeu d’enfant en fait pas vrai? Ce midi, j’avais envie de courgette, j’ai donc mis à poêler une demie courgette et deux petits oignons rouges dans un filet d’huile d’olive puis j’ai ajouté du tempeh coupé en dés et du poivre (j’adore le poivre), tout simplement. Le tempeh est une de mes protéines végétales préférées, vous connaissez?

Sur ce, bon appétit et prenez soin de vous!

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Gestion naturelle de la fertilité féminine

Fertilité féminine = cyclique 🌸

4084ADB8-EA61-4ACB-9ABE-B1D5A2229630.jpeg

Saviez-vous que la femme réglée n’est pas fertile tous les jours? En effet, en fonction de l’ovulation de chacune, la période de fertilité ne dure que quelques jours par cycle. Elle se manifeste physiologiquement par l’ouverture du col de l’utérus et l’écoulement de la glaire cervicale qui offrent naturellement un véritable tapis rouge aux spermatozoïdes jusqu’à l’utérus. Selon que la femme ovule précocement ou non et en fonction de son cycle du moment, sa période de fertilité lui est unique, comme elle. La Symptothermie est une méthode rigoureuse qui apprend à observer sa glaire fertile et à prendre sa température pour déceler l’ovulation et ainsi pouvoir cerner finement sa période de fertilité du cycle en cours. Une véritable reconnexion à sa fertilité cyclique et à son corps de femme dont les phases du cycle rythment son énergie, un peu à l’image des saisons dans la nature. Une méthode non invasive mais éducative qui responsabilise autant qu’elle libère. À savoir : L’indice de Pearl de la méthode lorsqu’elle est apprise et appliquée rigoureusement équivaut celle des pilules (0,8). 

Prenez soin de vous mesdames, réappropriez-vous votre corps en apprenant à l’écouter soigneusement.

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Goûter gourmand et sain, Petit-déjeuner vegan et santé

C’est la saison des fruits rouges!

713F3C9E-8BEB-48B7-BF64-D9E8FC873C33.jpeg

Les beaux jours arrivent petit à petit et avec eux les fruits rouges de plus en plus disponibles sur les étals de nos magasins et maraîchers préférés ! Ces petits fruits sont des bombes nutritives : riches en vitamines C, minéraux, oligo-éléments et surtout en antioxydants précieux pour votre cerveau comme vos artères ou votre peau! Alors plutôt que de les manger avec du sucre blanc, je vous encourage à les savourer tel quel ou bien, comme sur cette photo d’un de mes goûters, dans du yaourt de soja bio nature au bifidus avec une cuillère à café de mélasse et des fruits rouges en abondance. Vous ne connaissez pas la mélasse? Sachez que c’est ce qu’il reste du raffinage de la cane à sucre, autrement dit c’est dedans que l’on retrouve tous les minéraux et oligo-éléments dont le fer qu’on ne retrouve plus dans le sucre blanc. Son goût peut rappeler la réglisse ou le caramel pour certain(e)s. C’est aussi une option beaucoup plus saine que d’autres sucrants.

Prenez soin de vous, régalez-vous avec les beaux fruits rouges de saison!

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Assiette complète, Moment pour soi, Gestion des émotions

Non aux régimes 🤟

F23FBCC6-ECDD-4447-94DB-7DE3950F8355

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler de régimes et pourquoi je ne les cautionne pas pour trouver poids santé et confiance en soi. C’est bientôt l’été et ce mot fleurit sur tous les magazines et publicités destinés principalement aux femmes. Dans une société dictée par l’image, je ne peux que comprendre que le rapport à son corps soit souvent lié à l’estime de soi. C’est un sujet délicat et intriqué de manière personnelle dans l’histoire de chacun(e). Le rapport à la nourriture est intimement relié à l’émotionnel et l’affectif. Sinon la Madeleine de Proust n’existerait pas et nous n’aurions pas de plats préférés que seuls maman, papa ou mamie ont le secret pour nous régaler pas vrai? Mais on peut s’aimer ou se détester au travers de la nourriture et l’image qu’on a de son corps. Les régimes pour moi sont une forme de punition, ce n’est pas s’aimer ou apprendre à mieux manger mais se priver et attendre de son corps qu’il se plie à l’exigence du moment sans écouter sa faim et ses besoins. Et après? Sachez qu’on peut davantage s’aimer tout au long de l’année en se cuisinant des bons petits plats sains maison, en redécouvrant les légumes de saison, en se confectionnant des goûters gourmands et sains à base de fruits et surtout en arrêtant d’acheter industriel et en mangeant vrai, c’est-à-dire des produits bruts, complets et végétaux en majorité et tout ça sans se soucier des calories mais bien plus de la qualité de ce que vous mangez : moins de sucre, plus de fruits, moins de soda, plus d’eau ou infusion, moins de pain blanc, plus de pain complet au levain, moins de fromages, plus de houmous, tapenade ou guacamole, moins de viandes, plus de légumineuses et de noix…Et surtout cultiver un esprit d’exploration et d’émerveillement dans la cuisine et de patience et de bienveillance envers son corps et son chemin. S’aimer c’est aussi s’écouter et apprendre à faire les bons choix pour soi qui nourrissent sur tous les plans. Savoir reconnaître quand on est stressé(e) ou fatigué(e) pour mieux s’autoriser la recharge ou le repos et savoir marcher ou danser par joie et non par devoir est aussi important que l’assiette. Prenez soin de vous: ne mangez pas moins, mangez vrai!

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Gestion des émotions

Embrasse ce qu’il se passe en toi 💖

69F4C26D-117E-46D4-819E-7E79A627FB08

Aujourd’hui j’ai envie de vous rappeler que vous n’êtes pas vos émotions, ni vos blessures ou même votre anxiété ou votre stress. Vous n’êtes pas défini par ce qui vous traverse. Ressentir de la colère ou de l’indignation ne fait pas de vous une personne négative ou difficile à aimer. Pleurer ne fait pas de vous une personne faible ou trop émotive. Et enfin, éprouver de l’anxiété face à une situation ne fait pas de vous une personne fragile ou cassée par la vie. Tous ces états font de vous une personne humaine et vivante tout simplement. Vous n’êtes pas ce qu’il se passe ou a été blessé en vous, ni ce que vous en faites. Par contre votre façon d’accueillir et de vivre vos émotions et états d’être met en lumière la relation que vous entretenez avec vous-même. Avez-vous tendance à nier vos émotions? À vouloir les contrôler? Avez-vous tendance à vous juger? Embrassez-vous votre colère avant qu’elle n’embrase votre vie ou ceux qui vous sont proches? 

Vous avez le droit d’avoir des émotions et de vous dire même si vous avez peur de ne pas être compris(e) ou de ne plus être aimé(e) sans attendre que l’émotion vous ronge de l’intérieur ou dirige vos pensées et vous éloigne de vous-même ou de ceux que vous aimez. Accueillir ses émotions c’est d’abord de l’amour-propre et se dire fait partie de l’hygiène relationnelle. Se dire ce n’est pas crier sur l’autre ou l’accuser de tous nos maux mais exprimer en son nom propre ce qui ce se passe en nous par respect pour soi-même et la relation à l’autre. Vous avez le droit de vous aimer assez pour ne plus vous fuir et embrasser enfin ce qu’il se passe en vous. Il n’y a pas de bonnes ou mauvaises émotions, il n’y a que des messages sur notre perception du monde du moment construite par notre vécu depuis notre naissance. Accueillir nos émotions, c’est comprendre ce qui nous a construit et pouvoir ainsi faire peu à peu le tri entre ce qui nous élève et ce qui nous pèse. 

Prenez soin de vous, embrassez votre humanité 💖

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Gestion naturelle de la fertilité féminine

Pilule = perturbateur endocrinien

02D16D58-4C80-447C-ACE7-15072746D3F5.jpeg

Saviez-vous que la pilule (ou tout autre mode de contraception à base d’hormones de synthèse) est un perturbateur endocrinien par essence? Il est courant aujourd’hui de lire ou d’entendre parler des effets néfastes des perturbateurs endocriniens sur la santé. Il est souvent question du Bisphenol A, des pesticides, des produits dérivés de la pétrochimie ou encore des nanoparticules… mais rarement de pilule. Pourtant la pilule perturbe bel et bien le système hormonal de la femme en faisant taire ses propres hormones, la physiologie naturelle de ses ovaires et de son col de l’utérus et l’ovulation. Certain(e)s mettent en avant que la pilule en plus de contrôler les grossesses non désirées, soulage les femmes en les rendant moins otages de leurs propres hormones. La pilule serait alors le médicament adéquat pour les syndromes prémenstruels, les douleurs de règles, les ovaires micro polykystiques, l’endométriose et même l’acné. Je ne remets pas en doute que cette solution puisse soulager certaines femmes, mais à quel prix? Car oui, en tant que médicament et perturbateur endocrinien la pilule a des effets secondaires non négligeables sur la santé des femmes et même au niveau environnemental. D’ailleurs qu’avons-nous retenu du scandale des pilules de 3ème génération qui ont causé la mort de certaines jeunes filles? Des livres comme « Femmes, si vous saviez! » ou « La pilule contraceptive » du Professeur Joyeux ou encore « J’arrête la pilule » de S. Debusquat font déjà leur travail d’éducation et de partage d’informations quant au fait que, non, la pilule n’est pas un simple bonbon miraculeux. Il y a tant à faire pour éduquer, respecter et accompagner le cycle féminin autrement qu’avec les hormones de synthèse. Car oui, l’hygiène de vie a un impact sur le cycle féminin. Et non, mettre en priorité la santé de ses hormones ne doit pas être une option ou une gageure mais un droit inaliénable. Que chacune puisse choisir en connaissance de cause et en sachant les différentes alternatives possibles devrait être normal, point barre.
Prenez soin de vous, informez-vous pour faire vos choix.

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Goûter gourmand et sain, Petit-déjeuner vegan et santé, Recette

Recette végane et saine : porridge à la banane

2347C239-2136-43FF-BB37-E9F9C5072F84

Recette de porridge à la banane, un petit-déjeuner ou un goûter végan et sain. Les fruits ou autres en topping sont en option, ça fait juste tellement plus joli en photo il faut bien l’avouer!
Ce porridge ne contient pas de sucre raffiné ni ajouté, il contient des protéines végétales grâce aux flocons d’avoine et aux graines de chia et de bons glucides complexes, vitamines et minéraux pour vous donner du pep’s. Bonus, c’est rapide à faire!
👉 Les ingrédients pour un bol :
– une banane mûre
– 40g de flocons d’avoine complets (certifiés sans gluten ou non selon votre besoin)
– 150g de lait végétal sans sucre ajouté
– 1 c à soupe de graines de chia
—> Écraser la chair de la banane mûre, ajouter le lait végétal, les flocons d’avoine, les graines de chia. Mélanger puis cuire le tout à feu doux en remuant pendant 5 minutes environ. Et voilà ! Vous pouvez ajouter des noix, des éclats de fèves de cacao ou même un peu de chocolat noir à 70% en morceaux pour une touche de gourmandise supplémentaire. Seul mot d’ordre : régalez-vous !
Prenez soin de vous, sortez des chemins battus par le sucre blanc ⭐️!
Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Gestion des émotions, Moment pour soi

Ressentir pour mieux s’en sortir 💙

B5375600-8728-49D3-A5ED-C0F0C55468B5

Saviez-vous que le mot émotion vient du latin « motio » qui signifie « mouvement »? Les émotions, de nature, circulent en nous comme les nuages dans le ciel pour peu que nous ne les bloquions pas par peur de les vivre et d’en souffrir. C’est normal d’avoir peur, c’est compréhensible de ne pas vouloir souffrir, mais en fuyant ou bloquant nos émotions difficiles à vivre c’est malheureusement notre simple joie de vivre que nous empêchons d’émerger aussi. Nous ne pouvons contrôler tous les événements qui parcourent notre chemin de vie, ni la manière dont ils nous atteignent. Mais nous pouvons nous accueillir les bras et le cœur ouverts dans tous nos émois qu’ils soient détresse, angoisse, tristesse, perte de sens ou de repère. Comment? En nous laissant vivre ce qu’il se passe en nous, et ce quand bien même il nous arriverait de nous juger ou de vouloir contrôler, jugeons-nous ou admettons notre besoin de contrôle alors, reconnaissons que nous le faisons. Car bien souvent c’est lorsque nous cessons de nier nos durs hivers intérieurs que l’élan de vie du printemps peut enfin prendre racine en nous.

Alors aujourd’hui en guise de conseil d’équilibre de santé, je vous souhaite de vous autoriser à ressentir ce qu’il se passe en vous pour que vos forces de vie puissent pleinement fleurir.

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie