Blog

Gestion naturelle de la fertilité féminine, Moment pour soi

La péri-ménopause, vous connaissez ?

D771BEC0-BE1D-44AF-A897-4BAC6AD4034E.jpeg

Saviez-vous que la période transitoire avant la ménopause a un nom : la péri-ménopause.
Cette période peut être source de difficultés physiques comme émotionnelles pour les femmes. D’abord parce que les hormones féminines œstrogènes et progestérone ont un rôle capital dans l’équilibre de la femme. Ensuite parce que ça n’est malheureusement pas encore une étape valorisée dans la vie d’une femme (tout comme les règles/lunes/menstruations). Pourtant le corps de la femme est un univers à part entière à honorer et célébrer et l’arrivée de la ménopause peut être vue comme un retour à soi après avoir pu ou avoir été mère active et responsable pendant des années, comme une nouvelle aventure personnelle, comme un nouvel équilibre à explorer le cœur encore plein de vie.
Ceci étant dit, la transition entre l’ancien équilibre physiologique et le nouveau qui se trame pendant la péri-ménopause peut être plus ou moins ardu. Avant de diminuer nettement leurs activités, les œstrogènes peuvent effectuer des montagnes russes dans le corps de la femme et lui provoquer des désagréments comme des pertes de sang abondantes, cycles irréguliers ou bouffées de chaleur. La diminution nette de la progestérone quant à elle peut induire anxiété et insomnies par exemple.
Sachez cependant que vous pouvez être accompagnée dans ce chemin vers votre nouvel équilibre si vous en ressentez le besoin. En Naturopathie comme en Symptothermie, le corps est respecté et les émotions bienvenues et entendues.
Prenez soin de vous, apprenez à accueillir vos états de corps et d’âme 💜.
Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Gestion naturelle de la fertilité féminine

Ce que vous devez savoir sur les tampons

D20D987A-4F56-4728-AC06-327124CE6BF5.jpeg

Saviez-vous que les tampons peuvent non seulement causer un choc toxique mais aussi faire s’accumuler un poison nommé dioxine dans le corps des femmes? La dioxine est reconnu comme un POP (polluant organique persistant), c’est-à-dire que la dose infime peut poser problème dès lors qu’elle est répétée puisqu’elle s’accumule. Imaginez un peu l’accumulation de ce poison à chaque tampons utilisés chaque mois pendant 20 ou 30 ans…
Sachez que les tampons d’aujourd’hui lorsqu’ils ne sont pas 100% coton bio (c’est-à-dire sans pesticides que j’imagine personne ne souhaite réellement infuser dans son vagin ou celui de celles qu’on aime), sont couplés à de la viscose de bois dont le procédé de blanchiment produit de la dioxine.
Et que provoque ce poison qui s’accumule en nous à chaque tampon blanchi au chlore et qui se transmet de génération en génération via le placenta et le lait maternel?
Je vous le donne en mille : des perturbations hormonales dont l’endométriose pour les femmes en est le bouquet (ou le pot pourri au choix).
Alors aujourd’hui, mesdames, femmes et mères et messieurs, amants et pères, je vous dédie ces quelques mots en espérant pouvoir concourir à éviter bien des maux pour nos générations futures.
Prenez soin de vous, vous n’imaginez pas l’effet boule de neige que ça peut avoir autour de vous.
Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Gestion naturelle de la fertilité féminine

À toutes les femmes, de mères en filles

597C1AD7-BD23-41F3-AC7E-8857DD227D4A

Saviez-vous qu’il faut environ 100 cycles pour que les cycles d’une jeune fille se régularisent? Qu’il est physiologiquement normal que ses cycles soient irréguliers au début? Il faut du temps pour que la production de progestérone se stabilise, le corps d’une jeune fille étant naturellement plus productif en œstrogènes. Il est donc tout à fait inutile et dangereux de prendre la pilule dès ses premiers cycles sous prétexte que les cycles soient irréguliers. Idem pour l’acné et même les douleurs. Il existe d’autres solutions moins invasive pour le corps afin de mieux vivre ses cycles et prendre soin de sa peau. Je rappelle que les saignements sous prise de la pilule ne sont pas des règles et que les cycles naturels sont remplacés par les hormones de synthèse.
La naturopathie peut accompagner le corps dans sa physiologie naturel et offrir des réponses pour mieux vivre ses menstruations et prendre soin de sa peau. De même, la symptothermie a toute sa place pour la jeune fille qui découvre ses cycles. En effet, comprendre comment fonctionne son corps dans ses premiers cycles de manière adaptée est libérateur et constructif. Toute jeune fille devrait pouvoir avoir accès à la connaissance pour pouvoir prendre soin de son corps en conscience, ne trouvez-vous pas?
Prenez soin de vous mesdames et jeunes filles, votre corps est précieux.
Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Gestion naturelle de la fertilité féminine

💁‍♀️Ce que tes cycles te soufflent à l’oreille…l’entends-tu?🚺

98EC6CA5-4A5E-4F0D-8E2B-FCBE1057623B.jpeg

Les cycles d’une femme sont révélateurs de son équilibre de santé du moment.
Lorsqu’une femme est sous hormones de synthèse, elle n’a pas de cycle, ses ovaires tout comme son col de l’utérus sont mis sur la touche, ne sont pas sollicités. Pourtant, les hormones naturelles d’une femme lui sont précieuses pour sa santé physique comme mentale au quotidien. En effet, ses œstrogènes lui donnent de l’énergie et, selon les dernières études, lui permettent de construire plus de masse musculaire que graisseuse. Quant à sa progestérone, elle agit comme un anxiolytique et aide à son endormissement et sa recharge en énergie par exemple. Et non la progestine de synthèse n’a pas les mêmes effets sur la femme, c’est aujourd’hui prouvé scientifiquement. De fait, lorsqu’une femme ovule et produit naturellement de la progestérone, cela concourt à son équilibre de santé tout comme l’inverse a un impact non négligeable à prendre en compte en terme de prévention de santé.
La gestion naturelle de la fertilité féminine avec la Symptothermie Moderne sert à accompagner les femmes dans l’observation de leurs cycles. En plus de permettre une gestion de la contraception plus fine et adaptée ou une gestion de la conception plus précise, l’observation des cycles d’une femme peut aider à prendre soin de soi avec ce que le corps nous soufflent à l’oreille chaque mois. En effet, voir s’il y a bel et bien une ovulation ou si la progestérone et les œstrogènes sont équilibrés sont autant de signaux concernant l’équilibre de santé de la femme, autant de messages que son corps lui souffle à l’oreille. Êtes-vous prête à les entendre?
Prenez soin de vous, apprenez à considérer votre corps comme votre plus fidèle allié et non votre pire ennemi.
Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Moment pour soi

Tu as le droit d’avoir des émotions

Processed with MOLDIV

Il est si facile de se juger durement lorsque l’on vit une émotion ou une période difficile. Si facile de ne s’accepter que lorsque « tout va bien » selon nos critères de réussite, nos croyances sur la vie et notre éducation.
Savoir s’accueillir avec compassion et douceur peu importe les émotions et les peurs qui nous traversent est un apprentissage parfois de longue haleine. Tout ce qui s’apprend demande de l’attention, du temps, des erreurs, des expériences et surtout l’envie d’avancer.
Nous sommes tou(te)s des apprenti(e)s de la vie, que l’on ait 7 ou 97 ans. Chaque expérience de vie, chaque moment présent est source d’apprentissages pour mieux se connaitre, mieux s’accompagner dans ce chemin de vie, mieux s’aimer et mieux être en harmonie avec ce qui nous est essentiel et source de joie de vivre.
Alors aujourd’hui j’ai envie de vous dire que vos émotions difficiles ne sont pas des punitions, que vous ne pouvez pas tout contrôler et que ça n’est pas une mauvaise chose, que les événements de la vie qui vous font encore ou vous feront sentir face contre terre seront aussi les tremplins pour vous élever si vous vous autorisez à enfin embrasser votre vulnérabilité.
Vos émotions ont lieu d’être, elles n’ont pas besoin d’être comprises ni validées par quelqu’un d’autre, vous avez le droit et la capacité de les vivre et d’en tirer quelque chose de constructif pour vous-même en vous offrant à elles le cœur grand ouvert.
Prenez soin de vous, choisissez le plus souvent possible l’amour à la peur.
Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Recette

Recette de houmous de pois chiches végan et sain

CF648D4B-FE4B-4DDC-A3FD-B1AA11A35A2C

Je ne sais pas comment le ciel est là où vous vivez mais ici dans la campagne du Nord il est tout calme et gris. Toujours une belle occasion de mettre de la couleur dans la cuisine et se régaler des concentrés de soleil que sont les aliments végétaux !
Aujourd’hui je vous partage une recette de base de la cuisine vegeta*ienne: le houmous de pois chiches. Vous en trouverez à foison sur le net, ici vous avez celle que l’on savoure à la maison. Au mixeur plongeant ou au robot lame en S, la recette est facile à réaliser et ne prend que quelques minutes. Riche en protéines végétales, en fibres, minéraux et diverses vitamines du groupe B, le houmous est un met de choix qui se savoure en dips à l’apéro, en tartines en snack ou en repas comme en agrément d’assiettes véganes saines et complètes. En fait c’est toujours un plus d’en avoir du fait-maison dans le frigo!
Pour cette recette vous aurez besoin de:
– 200g de pois chiches cuits et rincés
– 1 demi citron pressé
– 20g d’huile d’olive vierge extra
– 30g d’eau
– 1 gousse d’ail finement émincée
– 25g de purée de sésame (blanche ou semi-complète)
– 10g de cumin en poudre
– 1 cuillère à café de gomasio à saupoudrer une fois le houmous fait (optionnel)
—> mettre tous les ingrédients dans un bol et mixer le tout au mixeur plongeant ou au robot lame en S. Se régaler ou conserver au frigo dans un contenant hermétique une semaine maxi.
Prenez soin de vous, cui-si-nez!
Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Moment pour soi

N’oublie pas de te nourrir pour pouvoir fleurir

AA10B5B4-EAC0-4585-946A-4D894835841E.jpeg

N’oublie pas de te nourrir pour pouvoir fleurir.
Quelques mots mis en image pour vous rappeler d’aller vers ce qui vous nourrit profondément sur tous les plans. Qu’il s’agisse d’aliments, de relations, d’activités, de non activité, de choix et même de pensées. Autorisez-vous à répondre à vos besoins essentiels de paix de l’esprit, du coeur et du ventre. Apprenez à vous écouter pour trouver ce qui est essentiel pour vous. Qu’est-ce qui vous nourrit vraiment? Vous ne savez pas et cherchez la réponse à l’extérieur? Raison de plus pour vous poser la question en expérimentant et en cheminant. Vous avez les réponses en vous, avec beaucoup d’amour et un peu de confiance vous trouverez ce que vous cherchez. Vous découvrirez alors peut-être que tout a toujours été là et que vous êtes la personne que vous cherchiez tant, pour vous apaiser et savoir où aller. Et si d’autres personnes vous aident en chemin, souvenez-vous qu’elles ne font que vous aider à retrouver le chemin vers vous-mêmes.
Prenez soin de vous, autorisez-vous à aller vers ce et ceux qui vous font vous sentir profondément nourri(e).
Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Goûter gourmand et sain, Recette

Muffins choco myrtilles

093E3DC5-119F-4669-BF0C-57C027BB922E

Le mercredi, le jour des enfants ou des petits-enfants et pour certains et certaines l’occasion de confectionner des goûters maison avec l’aide précieuse de petites mains ou pour d’autres de chérir l’enfant à l’intérieur de soi pour qui le goûter n’était pas une option mais un rituel réconfortant qui ponctuait la journée!

Aujourd’hui je vous partage alors de quoi ravir les enivré(e)s du chocolat. Mais attention, point de Galak ou autre produits Milka dans cette recette, non de non! En vraie naturo que je suis je ne peux que vous offrir des recettes gourmandes certes mais saines et confectionnées avec de vrais produits bruts et nutritifs. Pourquoi? Parce que je veux votre bien voyons d’abord et puis aussi parce que je me suis donnée comme mission de réconcilier gourmandise et santé dans les esprits parfois divisés entre ce qui passe à la TV et ce qui pousse au jardin. Alors aujourd’hui je vous partage ma recette de muffins véganes au chocolat et à la myrtilles, c’est bon, c’est facile à faire et c’est cadeau!

Pour une 20aine de petits muffins vous aurez besoin de :

– 100g de farine de petit-épeautre (ou sarrasin pour les sans gluten à 100%)

– 100g de farine de châtaigne 

– 5 cuillères à soupe de poudre de cacao non sucrée 

– 10g de poudre à lever sans phosphate

– 50g de sucre COMPLET (70g pour les gros habitués au sucre, se désensibiliser prend du temps, mieux vaut faire maison et diminuer peu à peu la dose de sucre que se priver et puis acheter des confiseries industrielles ensuite, parole de naturo patiente mais confiante)

– 100ml d’huile d’olive ou de noisette ou colza

– 150ml d’eau

– 75g de myrtilles sauvages surgelées 

– 35g de chocolat noir à 70% réduit en copeaux au couteau

—-> préchauffage du four à 180 degrés Celsius puis mettre tous les ingrédients secs dans un grand saladier puis bien mélanger. Ajouter ensuite le reste des ingrédients puis mélanger. Fourrer des moules à muffins en silicone à ras-bord puis les enfourner pour 15 minutes s’ils sont petits et 20 s’ils sont plus gros. 

Sa-vou-rer!

Prenez soin de vous avec patience et confiance… et gourmandise!

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Goûter gourmand et sain, Petit-déjeuner vegan et santé, Recette

Pancakes complets, vegans et sains

291EC99F-6B99-402F-A1EB-9C7A4038947E.jpeg

En guise d’honneur à la chandeleur je vous partage aujourd’hui ma recette végane et saine de pancakes confectionnés avec seulement 3 ingrédients en un rien de temps! Un petit-déjeuner ou un goûter sans sucre ajouté, complet et tout végétal riche en fibres, minéraux, oligo-éléments et vitamines du groupe B qui permet de se sentir nourri jusqu’au déjeuner ou dîner.
Pour 4 pancakes vous aurez besoin de :
– 100g de flocons d’avoine complets (certifiés sans gluten ou non)
– 100g de banane mûre épluchée
– 100ml de lait végétal (j’ai utilisé du lait de soja)
– un saladier en verre
– un mixeur plongeant
– une poêle à crêpe ou comme moi un dessus d’appareil à raclette qui permet la cuisson de petites crêpes ou pancakes (rien ne se perd tout se recycle 👍)
—> mettre tous les ingrédients dans le saladier en verre puis mixer le tout à l’aide du mixeur plongeant. Si vous voyez encore des fibres de flocons d’avoine complets ne vous inquiétez pas, la texture n’a pas besoin d’être lisse pour former un délicieux pancakes riche en fibres (et vos bactéries intestinales en charge de votre bonne humeur et votre immunité vous remercieront de leur apporter de quoi se délecter). Faites chauffer la poêle à crêpe, ou l’appareil à raclette qui peut comme moi vous servir à cuire les pancakes, puis former des pancakes ou petites crêpes à l’aide d’une louche. Attendre quelques minutes puis retourner les pancakes. Une fois cuits, ils se détachent facilement de la poêle et vous pouvez vous régaler! En guise de pâte à tartiner, chez nous, nous mixons 2 dattes avec 3 cuillères à soupe de yaourt de soja au bifidus, 1 grosse cuillère à soupe de beurre de cacahuète et 1 cuillère à café de poudre de cacao cru : un délice sain et gourmand.
Je vous souhaite de vous faire du bien avec de bonnes choses 🌸
Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Assiette complète, Recette

Houmous de lingots blancs au piment 🌶

4f5bc4fb-3870-4dc1-979e-d8d4568f004e

Comme promis je me mets au partage de recettes véganes et saines. Aujourd’hui je vous partage ma recette de houmous de lingots blancs au piment (alternative au paprika pour ceux qui n’aiment pas le piquant du piment). Source de protéines végétales saines et complètes (légumineuses + noix), ce délicieux houmous maison peut se savourer en tartines ou dans une assiette complète comme celle de la photo qui comprend en plus du houmous de la purée maison de patate douce, des brocolis vapeur, de l’amarante et de la salade de saison. Personnellement j’adore l’association de l’amarante et du houmous. D’ailleurs j’ai ouï dire que Lidl vendait de l’amarante bio en ce moment, alors si c’est pour vous une bonne occasion de goûter à cette pseudo-céréale sans gluten, foncez!

Pour le houmous maison de lingots blancs au piment ou paprika vous aurez besoin de:

– 150g de lingots blancs cuits et rincés brièvement (j’utilise souvent ceux en bocaux bio trouvables en supermarché ou magasin bio)

– 50g de noix de cajou non torréfiées

– 35g d’huile d’olive

– 5g de levure de bière maltée

– 35ml d’eau

– 1 cuillère à café rase de poudre de piment ou de paprika

– 1 cuillère à café rase de cumin en poudre

– 1 pincée de sel 

– un bol ou un bocal assez large pour y fourrer un mixeur plongeant 

– un mixeur plongeant 

—> verser tous les ingrédients dans le bol ou le bocal puis mixer le tout avec le mixeur plongeant et voilà !

Hâte d’avoir vos retours pour cette recette qui fait partie de mes classiques préférés. Je reviens vers vous bientôt pour une autre recette végane et saine. D’ici-là n’oubliez pas de prendre soin de vous 🌸

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie