Conseil santé, Cycle féminin

L’alimentation anti-inflammatoire et le cycle hormonal féminin

B2A72A01-5E53-4063-9FB4-D5A2623906B3.jpeg

📌Dans le post précédent, je vous expliquais les méfaits de l’inflammation chronique de bas grade sur la santé du cycle féminin.

🍽Aujourd’hui je vous parle de l’impact de vos choix alimentaires car vos habitudes alimentaires quotidiennes peuvent se révéler pro ou anti-inflammatoires. Pensez-y avant de ne blâmer que vos hormones, votre corps ou le destin pour votre acné ou votre cycle menstruel douloureux.

⚠️Car oui certains aliments, s’ils sont la base de l’alimentation quotidienne, concourent à générer de l’inflammation chronique de bas grade : bjr pain blanc et toutes céréales raffinées, hello sucre blanc, hey viandes rouges et charcuteries, holà produits laitiers, huiles hydrogénées et raffinées et enfin coucou fritures et tous produits industriels ultratransformés 👋! #americanstylefood #sorryfortheharshtruth #macdonaldisnotyourfriend 😱

✅Mais il existe tant d’aliments anti-inflammatoires dont vous pouvez vous régaler c’est promis, don’t worry. Tous les fruits et légumes le sont par exemple. Et plus particulièrement les fruits rouges et les choux. Mais vous avez aussi, les céréales complètes, les légumineuses, les noix (sauf pour ceux qui y sont allergiques), les épices dont le curcuma tient la place phare et enfin, tout ce qui contient des omégas 3 à courte comme à longue chaîne (poissons gras sauvages pour les omni et noix/chanvre/chia/lin et huile enrichie en DHA ou complément micro-algues EPA/DHA pour les vg). 🥑🍓🍠🥦🌽🌶🥬🍇🥥…!

🌸Autorisez-vous à vous amuser en cuisine, prenez ça comme un voyage ou un jeu, n’en faites pas un stress quotidien qui ferait lui aussi le lit de l’inflammation chronique de bas grade! Et si vous avez besoin d’un accompagnement personnalisé, n’hésitez pas à me contacter 🙋‍♀️.

👌D’ailleurs, ça vous intéresserait des recettes simples et sans prétention véganes anti-inflammatoires pour vous inspirer au quotidien?

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Conseil santé, Cycle féminin, Gestion naturelle de la fertilité féminine

L’inflammation chronique de bas grade et le cycle féminin

15F16D32-0A8D-41E1-B7FF-100AF8648469.jpeg

🔎Aujourd’hui focus sur un des piliers sur lequel se concentrer quand il s’agit de santé du cycle féminin : l’inflammation chronique de bas grade.

📌L’inflammation quoi?! L’inflammation chronique de bas grade est une sur-activation latente du système immunitaire qui, à l’inverse de l’inflammation aiguë, perdure dans le temps et perturbe le système hormonal.

⁉️Comment ça? Et bien en mettant à mal la communication entre les hormones du cycle féminin et les tissus cibles, tout simplement. De fait, les cytokines inflammatoires créées par le système immunitaire font que les ovaires sont moins sensibles à la FSH, entravant par là-même l’ovulation et la production de progestérone. De plus, elles bloquent les récepteurs hormonaux de progestérone et de la thyroïde et favorisent l’excès d’œstrogènes et de testostérone. Bonjour les dérèglements hormonaux, les cycles anovulatoires, les SOPK, les douleurs de règles…

⚠️Mais qu’est-ce qui provoque l’inflammation chronique de bas grade sinon? La cigarette, le stress, le manque d’exercice physique, le manque de sommeil, la dysbiose intestinale, les toxiques environnementaux et l’alimentation pro-inflammatoire. Tout ça, tout ça.

✅C’est pourquoi une alimentation anti-inflammatoire, un équilibre entre temps de travail et temps de repos, la pratique d’une activité physique régulière, un sommeil de qualité et ne pas fumer sont autant d’éléments importants à ne surtout pas négliger quand il s’agit de bien vivre son cycle.

🌸Prenez soin de vous, apprenez les fondamentaux du cycle féminin en santé à appliquer au quotidien. Et si vous avez besoin d’un coup de pouce, n’hésitez pas à me contacter.

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Conseil santé, Cycle féminin, Gestion naturelle de la fertilité féminine

Pilule et carences en nutriments

11F13433-FCA4-43BE-9908-511F8617CEDC.png

🔎Aujourd’hui focus sur une conséquence non négligeable du traitement oral contraceptif, alias la pilule : la carence nutritive.

🔬Depuis les années 80, de nombreuses études ont mis en lumière ce problème qu’engendre la prise de pilule. Je partage la référence d’une de ces études pour les curieux et curieuses parmi vous : Eur.Rev.Med.Pharmacol.Sci. 2013 Jul;17(13):1804-13. « Oral contraceptives and changes in nutritional requirements. », Palmery M1, Saraceno A, Vaiarelli A, Carlomagno G.

💉Mais de quels nutriments est-il question au juste? Des vitamines B2, B6, B12, C, E et du magnésium, du sélénium, du zinc et du folate. Des nutriments primordiaux pour leurs rôles dans l’équilibre du système nerveux et la fertilité mais aussi pour leurs propriétés anti-inflammatoires et anti-oxydantes.

🍽Alors si vous êtes sous pilule ou que vous venez de l’arrêter pour concevoir, n’hésitez pas à surveiller vos taux et apports en ces importants nutriments.

🤝Et si vous avez besoin d’un coup de main pour cultiver votre équilibre nutritionnel avec ou sans pilule, pour booster votre fertilité ou pour apprendre la Symptothermie et dire bye bye à la pilule, n’hésitez pas à prendre rdv.

🌸Prenez soin de vous, apprenez comment chaque jour un peu plus.

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Conseil santé, Cycle féminin, Gestion naturelle de la fertilité féminine

La thyroïde et le cycle menstruel

1B38A50F-6877-4D6A-9AFF-9F5647F1CA1D.jpeg

🔬Aujourd’hui, faisons un focus sur le lien entre l’équilibre de la thyroïde et celui du cycle menstruel.

🦋La thyroïde fait partie du système endocrinien. C’est une glande qui, comme les ovaires ou les surrénales, sécrète des hormones sous la directive de l’hypophyse. Elle est située à la base du cou et joue un rôle prépondérant dans le métabolisme de base.

🚺Ok, mais quel est le lien avec le cycle féminin me direz-vous? Et bien sachez qu’un déséquilibre thyroïdien peut être à l’origine de problèmes tels des cycles irréguliers, trop longs ou trop abondants, des fausses-couches à répétition allant jusqu’à l’infertilité. De même, sachez que la progestérone produite après l’ovulation soutient la thyroïde. Ainsi, l’équilibre hormonal est à appréhender dans son ensemble.

⚠️Si l’iode est un nutriment important pour le fonctionnement de la thyroïde, il lui est dangereux en excès. D’autant plus si l’apport en sélénium n’est pas adéquat. N’hésitez pas à consulter votre naturo préféré(e) à ce sujet, ne vous supplémentez pas à l’aveugle.

✅En plus de l’alimentation, sachez que le manque de sommeil, le stress intense ou chronique ainsi que la qualité de la muqueuse intestinale sont autant de facteurs qui influencent l’équilibre de la thyroïde (et de fait le cycle menstruel et la fertilité féminine).

💙Prenez soin de vous, apprenez comment tout est lié quand il s’agit de bien vivre ses règles et sa fertilité.

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie