Moment pour soi

Bain de Nature, soin scientifiquement prouvé 🌱

E199C377-7CFD-42F5-AE8F-1B863F74359B

Connaissez-vous les bienfaits de passer du temps dans la nature pour se ressourcer physiquement comme émotionnellement ?
L’université de Chiba au Japon a réalisé une étude qui prouve scientifiquement que passer du temps en forêt ou dans un milieu naturel permet de baisser la pression artérielle et le taux de cortisol (l’hormone du stress). D’ailleurs au Japon, les bains de forêt sont reconnus comme un outil de prévention de santé et même en curatif dans les cas de convalescence, burn-out ou dépression. Cette technique est appelée shinrin-yoku en japonais et nous la connaissons chez nous sous le terme sylvothérapie. Des chercheurs de l’école de médecine de Tokyo attribuent les bienfaits du contact avec la nature aux phytoncides, molécules aromatiques sécrétées par les végétaux.
Enfin, selon l’université du Kansas et de l’Utah aux États-Unis, contempler des paysages naturels loin des écrans et des to-do listes augmenterait notre créativité de 50%, pas mal non?
Alors aujourd’hui, en guise de conseil santé pour le corps, le cœur et l’esprit, je vous encourage à profiter du printemps pour plonger tous vos sens dans le bain de nature qui fait le plus sens pour vous.
Prenez soin de vous, n’oubliez pas de vous arrêter pour respirer ou admirer la beauté des saisons.
Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Moment pour soi, Yoga

La pince debout, Yoga #15

761F4BAB-8320-4D99-9D23-43276C75C46D

Yoga du jour : la posture de la pince debout ou Uttanâsana en sanskrit. Cette posture étire tout l’arrière du corps et particulièrement la colonne vertébrale et des hanches. Elle tonifie les reins, les surrénales et le foie et stimule la digestion. C’est une posture d’intériorisation, le regard est tourné vers soi, le rythme cardiaque ralentit et le stress s’efface au profit du calme et de la sérénité intérieure. Comme à chaque fois, il convient d’écouter son corps et de respecter ses limites de l’instant, le plus important étant de ne pas cambrer ou rouler le bas du dos. De la posture debout, on enroule la colonne vertébrale en pliant les jambes puis en amenant les fesses vers le ciel. Le bas du dos reste bien droit l’on vient amener le ventre au plus près des cuisses. Les mains peuvent s’appuyer sur un mur ou des blocs. La nuque se détend et on laisse l’apesanteur diriger notre tête vers le sol, le front poussé vers les genoux pour étirer toute la colonne. Les jambes peuvent rester pliées ou se tendre en fonction des possibilités du corps au moment présent. Les abdominaux sont engagés et le ventre et les cuisses sont toujours en contact. Rester dans la posture quelques respirations amples et détendues puis dérouler la colonne vertébrale tout doucement en appuyant fermement les pieds sur le sol et en pliant les jambes.

Prenez soin de vous, faites de votre corps votre meilleur allié et non votre pire ennemi.

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie