Conseil santé

Prévention du cancer du sein 🎀

FF282314-B519-4026-9927-44C82BE4DD8D

🙋‍♀️En ce mois dédié à la prévention du cancer du sein, il m’apparaît important de consacrer un partage éducatif sur le sujet. Puisque la naturopathie est avant tout de l’éducation et de la prévention de santé, aujourd’hui je vous parle de ce qui favorise le risque de développer un cancer du sein et ce qui est à votre portée au quotidien pour réduire tous risques.

🧠Ce qui est important à comprendre en premier lieu, c’est que tout ce qui sous-tend l’excès d’œstrogènes favorise le développement de cellules cancéreuses au niveau des seins. Ainsi, même si vous avez fait un test d’ADN et que vous portez les gènes incriminés BRCA1 et 2, ayez conscience que c’est votre hygiène de vie qui aura le dernier mot quant à leur activation avant de choisir l’option radicale préventive de vous faire subir une ablation des seins comme Angelina Jolie. Rappelez-vous aussi l’importance de la progestérone naturelle produite après l’ovulation pour prévenir des cancers des organes féminins. Favoriser l’équilibre naturel du cycle menstruel, c’est aussi prévenir du cancer du sein.

⚠️Maintenant faisons un focus sur les facteurs de risque et ce qui est à votre portée pour les éviter :

– l’alcool : en plus d’augmenter les œstrogènes, de malmener la gestion de l’insuline et le foie, l’alcool vole certains nutriments essentiels pour aider le corps à lutter contre le cancer (vitamines B dont folate surtout, puis C et A). Réduire ou supprimer l’alcool est un choix à considérer.

– la prise de pilule : en empêchant votre ovulation naturelle, elle empêche la production de progestérone naturelle qui contrebalance les œstrogènes. La progestérone de synthèse ne protège pas du cancer du sein et la pilule favorise la dominance en œstrogènes. D’autres options comme le stérilet au cuivre ou la Symptothermie sont à considérer pour gérer votre fertilité.

– la surcharge pondérale : les cellules graisseuses favorisent la production d’œstrogènes et, de ce fait, augmente le risque d’excès d’œstrogènes et le développement de cellules cancéreuses. Favoriser un poids santé est à considérer pour éviter ce risque.

– les perturbateurs endocriniens : phtalates, bisphenol A, COV, parabènes, triclosan, nanoparticules… Autant de substances chimiques qui font la guerre à vos hormones que vous pouvez éviter en choisissant des cosmétiques bio à 100%, des produits ménagers écologiques, des aliments bio, de ne jamais rien chauffer dans du plastique, ni fumer.

– le manque de sommeil : la faible production de mélatonine (hormone du sommeil) augmente le risque de développer un cancer du sein. À l’inverse, avoir son quota de sommeil récupérateur augmente la production de mélatonine qui aide le corps à éliminer l’excès d’œstrogènes. La lumière bleue des écrans diminue la production de mélatonine et retarde l’endormissement. Bien dormir et dormir assez, c’est se donner la chance de prévenir moult troubles dont le cancer du sein.

– l’inactivité physique : son manque est associé au risque de développer le cancer du sein. Une activité physique régulière et adaptée permet de retrouver ou maintenir un poids santé en plus d’activer le foie et les intestins qui éliminent les œstrogènes en excès.

Enfin, je ne le vous dirai jamais assez, l’équilibre entre œstrogènes et progestérone naturels est le pilier de la santé hormonale et globale des femmes. Et comme une femme éduquée est une femme qui a plus de chance de vivre en santé, j’espère avoir contribué à vous éclairer.
Prenez soin de vous, découvrez les conditions de VOTRE santé 🌸.

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie