Conseil santé, Gestion naturelle de la fertilité féminine

Achillée millefeuille: plante alliée du cycle féminin

40F75087-0B09-4396-80F6-BE12530D3421.jpeg

J’ai cueilli de l’achillée millefeuille dans mon jardin, plus précisément les sommités fleuries pour les faire sécher et les utiliser en infusion. Vous connaissez cette plante? Son autre petit nom c’est Achillea Millefolium et c’est une belle alliée des cycles féminins irréguliers, trop abondants ou douloureux. En effet, non seulement elle aide le foie à éliminer le surplus d’œstrogènes mais en plus elle favorise la production de progestérone par notre corps, permettant ainsi le rééquilibrage hormonal et de fait, la paix du cycle féminin. Si elle peut se cueillir sauvage dans les prairies ou les jardins écolo allergiques au désherbant, on la trouve aussi en plantes séchées ou en extrait de plantes fraîches dans les magasins bio ou pharmacies. Bien entendu, elle ne se substitue pas à une hygiène de vie saine et adaptée.
Prenez soin de vous et rappelez-vous : chacun(e) sa santé !
Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Conseil santé, Gestion naturelle de la fertilité féminine

SOPK : pas d’ovulation, trop d’androgènes

Processed with MOLDIV

Je vous parle souvent du fait que l’ovulation est un signe d’équilibre de santé chez la femme réglée tout en sachant qu’un cycle anovulatoire occasionnel ou plusieurs chez la jeune fille ne doivent pas inquiéter outre-mesure. En revanche, l’absence chronique d’ovulation engendre non seulement des cycles irréguliers mais aussi un déséquilibre hormonal préjudiciable pour la santé de la femme réglée qui peut prendre la forme du Syndrome des Ovaires Polykystiques par exemple. Qu’est-ce donc que cela? C’est un groupe de symptômes qui associent la présence chronique de cycles anovulatoires avec un excès d’androgènes (hirsutisme, acné, alopécie/perte de cheveux). Aujourd’hui, environ 10% des femmes ont un diagnostic du SOPK et sont orientées vers la pilule ou des médicaments anti-androgènes qui ont leur lot d’effets secondaires non sans conséquences pour la santé globale de la femme. Pourtant en cherchant la cause du manque d’ovulation et de l’excès d’androgènes, une autre approche est possible. Observer son cycle avec la Symptothermie permet déjà de voir s’il y a ovulation ou non. Ensuite un bilan naturopathique peut permettre de cerner la cause du SOPK diagnostiqué: résistance à l’insuline? Arrêt de la pilule? Inflammation chronique de bas grade? Taux élevé de DHEA et non de testostérone?. Autant de questions auxquelles il tient lieu de répondre afin de convenir de la façon la plus appropriée de prendre soin de soi quand ce diagnostic a été posé. En effet, une résistance à l’insuline n’indique pas la même source de déséquilibre qu’un taux trop élevé de DHEA et les conseils d’hygiène de vie ciblés ne seront alors pas les mêmes pour soutenir le retour à l’équilibre de santé. 

Toutes les femmes méritent de comprendre leurs corps, pas vrai? Prenez soin de vous et rappelez-vous, chacun sa santé!

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Gestion naturelle de la fertilité féminine

Atelier jeunes filles sur le cycle féminin 🌸

Processed with MOLDIV

Ce matin j’ai animé un atelier jeunes filles sur le cycle féminin au centre social du Vieux-Condé. Un moment d’éducation et d’échange autour des spécificités du corps de la jeune fille et/ou femme réglée et fertile. Je remercie chaleureusement Esma d’avoir pensé à moi pour cette animation. Transmettre les connaissances sur ce thème me ravit profondément, je me sens à ma place. Avec guidance, schéma et paillettes à l’appui, les jeunes filles ont su mettre en scène le cycle féminin de manière ludique, pratique, concrète et créative pour apprendre par le corps et le jeu le fonctionnement physiologique qui les traverse chaque mois. Au top!
N’hesitez pas à me solliciter pour ce genre d’animation en collectivité ou même en moon lodge, cercle de femme, accompagnement pour jeunes filles nouvellement réglées… Je répondrai présente avec joie, dévouement et pédagogie ludique!

Margot-Hélène Piquenot Naturo et Sympto

Gestion naturelle de la fertilité féminine

À toutes les femmes réglées 🌸

0C0F4424-C5AC-4243-9FD5-B6F4C1AEEE8B.jpeg

À toutes les femmes réglées qui cherchent un moyen de contraception et/ou de reconnexion à leurs corps autrement qu’avec la pilule ou le stérilet. À toutes les femmes qui veulent découvrir ce que leurs cycles peuvent leur dire de leur équilibre de santé comme autant d’indices constructifs pour les guider dans leur façon de s’occuper d’elles. À toutes les femmes qui veulent concourir à l’empuissancement du corps de la femme et de ses spécificités naturelles dans une société qui ne nous relèguent souvent qu’aux rôles d’objet sexuel ou maternel. À toutes les femmes réglées qui veulent respecter leurs corps et apprendre à le comprendre. À toutes, je me ferai un honneur de vous accompagner en Symptothermie en vue de vous reconnecter à votre corps de femme, vous apprendre comment gérer votre contraception selon vos périodes de fertilité uniques à chacun de vos cycles et rendre justice à votre corps qui ne mérite que le meilleur selon vos valeurs. Rdv Skype ou au cabinet au choix.

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Gestion naturelle de la fertilité féminine

Écoutes-tu le rythme de ton cycle féminin?

2D181C94-2511-4D9C-81B4-2DE41B86C3E2.jpeg

Connaître ce qu’il se passe dans son corps de femme et savoir quelle phase de son cycle du moment nous vivons se révèle tellement précieux. Toutes femmes devraient connaître le pouvoir de ses hormones naturelles et la beauté de son cycle naturel qui la connecte au rythme de la nature. Qui demande des tomates en hiver ne pourra s’attendre à goûter la douceur et la saveur d’une tomate d’été nourrie de soleil pas vrai? L’hiver est nécessaire pour toutes racines de s’étendre et tout sol de se régénérer. Et bien c’est un peu la même chose pour nous les femmes : pendant nos règles/lunes/menstruations notre corps se libère de l’endomètre inutilisé pour en régénérer un tout nouveau tout frais, nos hormones ont chuté et les œstrogènes redémarrent leur activité doucement . Notre énergie de vie est donc comme en hiver tournée vers l’intérieur, elle prend racine pour pouvoir fleurir et s’épanouir pleinement durant notre période ovulatoire. Les œstrogènes sont nos hormones de l’action, plus elles vont augmenter plus nous aurons de l’energie et l’envie de faire. En attendant, les règles/lunes/menstruations peuvent nous donner plus envie d’être et c’est ok. Elles peuvent être un moment de retour à soi et c’est ok. Plus nous sommes connectées à notre cycle féminin et plus nous pouvons apprendre à nous écouter et respecter nos hivers. As-tu déjà fait quelque chose alors que tu sentais que ça allait contre tes besoins du moment? Comment cela s’est-il passé pour toi? Récemment je n’ai pas écouté mon besoin de retour à moi les premiers jours de mes règles et non seulement je n’ai pas pu profiter pleinement des gens que j’aime mais je me suis sentie en colère et frustrée. Et une fois que j’ai pu répondre à mon besoin de temps pour moi, la paix s’est installée en moi. Je sais que si j’avais écouté mon besoin, je n’aurais pas ressenti de colère. J’apprends, je fais des erreurs et j’en tire des conclusions constructives pour l’avenir, pour ne plus aller contre ce qu’il se passe en moi mais avec, pour plus de douceur et fluidité dans mes expériences de vie. Et toi, est-ce ça te parle? Veux-tu apprendre de tes cycles féminins pour prendre soin de toi? En rdv Skype ou cabinet en Symptothermie, je peux t’apprendre à observer ton cycle féminin et construire plus d’harmonie dans ce vécu cyclique qui ryhtme ton corps de femme. 🌸

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

 

Gestion naturelle de la fertilité féminine

Pilule = perturbateur endocrinien

02D16D58-4C80-447C-ACE7-15072746D3F5.jpeg

Saviez-vous que la pilule (ou tout autre mode de contraception à base d’hormones de synthèse) est un perturbateur endocrinien par essence? Il est courant aujourd’hui de lire ou d’entendre parler des effets néfastes des perturbateurs endocriniens sur la santé. Il est souvent question du Bisphenol A, des pesticides, des produits dérivés de la pétrochimie ou encore des nanoparticules… mais rarement de pilule. Pourtant la pilule perturbe bel et bien le système hormonal de la femme en faisant taire ses propres hormones, la physiologie naturelle de ses ovaires et de son col de l’utérus et l’ovulation. Certain(e)s mettent en avant que la pilule en plus de contrôler les grossesses non désirées, soulage les femmes en les rendant moins otages de leurs propres hormones. La pilule serait alors le médicament adéquat pour les syndromes prémenstruels, les douleurs de règles, les ovaires micro polykystiques, l’endométriose et même l’acné. Je ne remets pas en doute que cette solution puisse soulager certaines femmes, mais à quel prix? Car oui, en tant que médicament et perturbateur endocrinien la pilule a des effets secondaires non négligeables sur la santé des femmes et même au niveau environnemental. D’ailleurs qu’avons-nous retenu du scandale des pilules de 3ème génération qui ont causé la mort de certaines jeunes filles? Des livres comme « Femmes, si vous saviez! » ou « La pilule contraceptive » du Professeur Joyeux ou encore « J’arrête la pilule » de S. Debusquat font déjà leur travail d’éducation et de partage d’informations quant au fait que, non, la pilule n’est pas un simple bonbon miraculeux. Il y a tant à faire pour éduquer, respecter et accompagner le cycle féminin autrement qu’avec les hormones de synthèse. Car oui, l’hygiène de vie a un impact sur le cycle féminin. Et non, mettre en priorité la santé de ses hormones ne doit pas être une option ou une gageure mais un droit inaliénable. Que chacune puisse choisir en connaissance de cause et en sachant les différentes alternatives possibles devrait être normal, point barre.
Prenez soin de vous, informez-vous pour faire vos choix.

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Gestion naturelle de la fertilité féminine

Un follicule = 100 jours 🌱

C8CA25D7-BA6B-4A56-8F0B-B89976E39E05

Saviez-vous qu’il faut 100 jours pour la maturation d’un follicule jusqu’à l’ovulation? En guise de comparaison, le follicule est au fruit ce que la graine est à l’ovule. Un follicule mûrit pendant 100 jours puis, s’il atteint l’ovulation, se rompt pour libérer son ovule prêt à être fécondé. Or si le follicule est en difficulté du fait d’un déséquilibre de santé, cela a des répercussions sur sa maturation et donc sur les cycles qui suivront. De fait, un problème du cycle en cours peut avoir son origine des mois avant! C’est pourquoi (quand il n’y a pas d’urgence vitale) tout comme dans la nature dont nous faisons partie, rien ne sert de se presser ou de vouloir tout tout de suite. La santé du cycle féminin est à comprendre et à vivre sur le long terme. Le corps parle au présent des déséquilibres du passé pour nous permettre de construire notre équilibre futur en réajustant notre hygiène de vie s’il le faut.
Pour des follicules en bonne santé, il convient de prendre soin de son alimentation et de ses émotions. Un déficit nutritionnel aura autant d’impact qu’un stress permanent.
Prenez soin de vous dès maintenant pour vous sentir bien demain. Peu importe votre point de départ, il n’est jamais trop tard pour répondre à vos besoins.
Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Gestion naturelle de la fertilité féminine

Le cycle hormonal naturel et équilibré: 2 femmes en 1

6A6112EA-CEE6-4571-8B67-DECF271F765C

La femme est cyclique de nature. Quand tout son corps est rythmé par son cycle hormonal naturel, elle est mue par une énergie qui la fait s’ouvrir au monde pendant sa phase à dominance oestrogénique jusqu’à l’ovulation puis qui l’incite à se recentrer et se retrouver pendant la phase à dominance progestéronique jusqu’au prochain cycle. Chaque hormone apporte un équilibre différent au niveau physique comme émotionnel. Les œstrogènes stimulent le système nerveux, la progestérone le calme. Les œstrogènes augmentent l’action de l’ocytocine et de la dopamine et favorisent l’action et la relation à l’autre, la progestérone détend et induit relaxation et sommeil réparateur.
Une femme, un cycle, un équilibre œstrogènes – progestérone à préserver, deux énergies qui se succèdent et se complètent comme le jour et la nuit à comprendre et respecter.
Comment vivez-vous vos cycles mesdames? Bénéficiez-vous de la relaxation naturelle induite par la progestérone de votre cycle? Respectez-vous les cycles qui vous animent? Et vous amants, amoureux et amoureuses, saviez-vous que vous aviez deux femmes en une?
Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Gestion naturelle de la fertilité féminine

Mon cycle = Ma santé

Moncyclemasante.png

Pourquoi est-il si important d’avoir des cycles naturels? 

Parce que l’ovulation et les hormones féminines du cycle sont précieuses pour la santé de la jeune fille et la femme réglées. Un cycle en équilibre de santé (hors période adolescente de régulation du cycle et de péri-ménopause) est un cycle avec ovulation et donc équilibré en œstrogènes et progestérone naturellement produits par le corps de la femme. 

Qu’est-ce qu’un cycle en équilibre de santé apporte à la femme?

—> Stabilisation de l’humeur : L’oestradiol (reine des œstrogènes) stimule la production de sérotonine, ocytocine et dopamine, toutes étant des hormones de la bonne humeur et du bien-être. Et la progestérone apaise le système nerveux en ayant le même effet que le GABA dans le cerveau (le GABA est un neurotransmetteur qui promeut la relaxation et le sommeil réparateur).

—> Poids et métabolisme sain : L’oestradiol améliore la sensibilité à l’insuline (prévient donc la résistance à l’insuline du diabète et du surpoids) et la progestérone stimule la thyroïde et augmente donc le métabolisme basal qui fait que l’on brûle plus de calories qu’avant l’ovulation (c’est donc normal d’avoir plus faim avant les menstruations/lunes/règles et pendant la grossesse).

—> Cheveux en bonne santé : les hormones du cycle naturel préviennent la chute de cheveux alors que la pilule a l’effet inverse.

—> Des os en bonne santé : Les hormones du cycle naturel préviennent naturellement de l’ostéoporose. 

En résumé, pour un poids de forme, un système nerveux en harmonie et des cheveux et des os en bonne santé : ovulez! 

La Symptothermie et la Naturopathie sont là pour vous apprendre à découvrir vos cycles et les vivre sans les subir.

Prenez soin de vous, éduquez-vous pour faire vos choix en conscience.

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Gestion naturelle de la fertilité féminine

À toutes les femmes, de mères en filles

597C1AD7-BD23-41F3-AC7E-8857DD227D4A

Saviez-vous qu’il faut environ 100 cycles pour que les cycles d’une jeune fille se régularisent? Qu’il est physiologiquement normal que ses cycles soient irréguliers au début? Il faut du temps pour que la production de progestérone se stabilise, le corps d’une jeune fille étant naturellement plus productif en œstrogènes. Il est donc tout à fait inutile et dangereux de prendre la pilule dès ses premiers cycles sous prétexte que les cycles soient irréguliers. Idem pour l’acné et même les douleurs. Il existe d’autres solutions moins invasive pour le corps afin de mieux vivre ses cycles et prendre soin de sa peau. Je rappelle que les saignements sous prise de la pilule ne sont pas des règles et que les cycles naturels sont remplacés par les hormones de synthèse.
La naturopathie peut accompagner le corps dans sa physiologie naturel et offrir des réponses pour mieux vivre ses menstruations et prendre soin de sa peau. De même, la symptothermie a toute sa place pour la jeune fille qui découvre ses cycles. En effet, comprendre comment fonctionne son corps dans ses premiers cycles de manière adaptée est libérateur et constructif. Toute jeune fille devrait pouvoir avoir accès à la connaissance pour pouvoir prendre soin de son corps en conscience, ne trouvez-vous pas?
Prenez soin de vous mesdames et jeunes filles, votre corps est précieux.
Margot-Hélène Piquenot Naturopathie