Conseil santé, Cycle féminin, Nutrition végane

Les omégas-3: un nutriment santé anti-inflammatoire

F24DC9B1-57B5-4308-9A37-CAECCA8C4845

🔎Aujourd’hui focus sur un nutriment santé essentiel à mettre dans son assiette pour une alimentation anti-inflammatoire : les Oméga-3.

❓Les Oméga-3 c’est quoi? Ce sont des acides gras essentiels qui entrent dans la composition des membranes cellulaires. Il y en a 3 de répertoriés à ce jour : l’ALA (acide alpha-linolénique) qui est principalement considéré comme essentiel, l’EPA (acide eicosapentaénoïque) et le DHA (acide docosahexaénoïque).

🔬Ils sont reconnus scientifiquement pour prévenir et traiter les maladies cardiovasculaires, l’hypertension artérielle, la dépression et les taux trop élevés de triglycérides. Mais leurs propriétés anti-inflammatoires sont aussi primordiales pour favoriser un cycle menstruel santé sans douleurs en diminuant la production de cytokines et de prostaglandines en cause dans la dysménorrhée primaire. #mercilesomega3

🍽Ok, mais on en trouve dans quoi? Pour ce qui est de l’ALA, on en trouve dans les noix, les graines de chanvre, de lin, la mâche, le pourpier, l’huile de colza. Le corps peut convertir l’ALA en EPA/DHA mais le stress chronique, trop d’oméga-6 ou le manque de certains nutriments cofacteurs peuvent entraver ce processus. L’EPA et le DHA se trouvent majoritairement dans les poissons gras (sardines, hareng, maquereau…). C’est pourquoi en nutrition végane, je conseille (en plus de veiller à optimiser les conditions d’hygiene de vie pour favoriser la conversion naturelle d’ALA en EPA/DHA) de consommer de l’huile enrichie en DHA et/ou de prendre un complément en EPA/DHA végan à base de micro-algues.

✅Vous avez besoin de conseils holistiques pour bien vivre votre cycle menstruel au naturel ou pour cultiver votre santé en mangeant végan? N’hésitez pas à me contacter pour une consultation et un suivi en cabinet comme en ligne.

🌼Prenez soin de vous, apprenez chaque jour comment cultiver l’harmonie en vous. #unpetitpasàlafois

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Conseil santé, Cycle féminin

L’alimentation anti-inflammatoire et le cycle hormonal féminin

B2A72A01-5E53-4063-9FB4-D5A2623906B3.jpeg

📌Dans le post précédent, je vous expliquais les méfaits de l’inflammation chronique de bas grade sur la santé du cycle féminin.

🍽Aujourd’hui je vous parle de l’impact de vos choix alimentaires car vos habitudes alimentaires quotidiennes peuvent se révéler pro ou anti-inflammatoires. Pensez-y avant de ne blâmer que vos hormones, votre corps ou le destin pour votre acné ou votre cycle menstruel douloureux.

⚠️Car oui certains aliments, s’ils sont la base de l’alimentation quotidienne, concourent à générer de l’inflammation chronique de bas grade : bjr pain blanc et toutes céréales raffinées, hello sucre blanc, hey viandes rouges et charcuteries, holà produits laitiers, huiles hydrogénées et raffinées et enfin coucou fritures et tous produits industriels ultratransformés 👋! #americanstylefood #sorryfortheharshtruth #macdonaldisnotyourfriend 😱

✅Mais il existe tant d’aliments anti-inflammatoires dont vous pouvez vous régaler c’est promis, don’t worry. Tous les fruits et légumes le sont par exemple. Et plus particulièrement les fruits rouges et les choux. Mais vous avez aussi, les céréales complètes, les légumineuses, les noix (sauf pour ceux qui y sont allergiques), les épices dont le curcuma tient la place phare et enfin, tout ce qui contient des omégas 3 à courte comme à longue chaîne (poissons gras sauvages pour les omni et noix/chanvre/chia/lin et huile enrichie en DHA ou complément micro-algues EPA/DHA pour les vg). 🥑🍓🍠🥦🌽🌶🥬🍇🥥…!

🌸Autorisez-vous à vous amuser en cuisine, prenez ça comme un voyage ou un jeu, n’en faites pas un stress quotidien qui ferait lui aussi le lit de l’inflammation chronique de bas grade! Et si vous avez besoin d’un accompagnement personnalisé, n’hésitez pas à me contacter 🙋‍♀️.

👌D’ailleurs, ça vous intéresserait des recettes simples et sans prétention véganes anti-inflammatoires pour vous inspirer au quotidien?

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Conseil santé, Gestion naturelle de la fertilité féminine

L’équilibre hormonal du cycle féminin ⚖️

2F85D524-1F8A-4BC9-B354-31B6840809A3

Aujourd’hui je vous parle d’un sujet important quand il est question de santé du cycle féminin : l’équilibre entre les œstrogènes et la progestérone.

Pendant nos années fertiles dès les premières règles, nos ovaires sont stimulés par notre cerveau afin de produire des œstrogènes en quantité adéquate pour permettre la maturation d’un ovule en vue de l’ovulation. Ensuite, seulement s’il y a bel et bien eu ovulation, la progestérone prend le relai en étant produite quant à elle dans la poche (follicule) qui contenait l’ovule (qui, arrivé au terme de sa maturation, s’en est allé promener pour la suite de ses aventures).

La balance entre les œstrogènes et la progestérone est primordiale pour la fertilité tout comme le vécu physique et psycho-émotionnel de la femme réglée.

Pourquoi?

Parce que l’une contrebalance les autres. Par exemple, si nos œstrogènes stimulent notre système nerveux en promouvant la dopamine et la sérotonine, la progestérone, quant à elle, le calme en agissant comme le GABA (neurotransmetteur qui permet la relaxation et le sommeil récupérateur). De même, si les œstrogènes stimulent notre col de l’utérus pour qu’il s’ouvre et crée de la glaire cervicale en période fertile, la progestérone quant à elle nous protège du cancer du col de l’utérus en rendant les tissus-cibles moins sensibles aux œstrogènes quand il n’y a plus besoin. Enfin, à titre de dernier exemple parlant, si les œstrogènes épaississent l’endomètre (parois de l’utérus qui se gorgent de sang jusqu’à l’ovulation puis se vide pendant les règles), la progestérone la peaufine en la rendant plus fine et riche en capillaires sanguins.

Vous comprenez mieux l’importance de l’équilibre entre les 2?

Ainsi, une dominance en œstrogènes induite par un manque d’ovulation ou pas assez de progestérone pour contrebalancer pourra être la cause de symptômes non négligeables chez la femmes réglées comme des SPM ou de l’anxiété accrue à l’arrivée des règles ou même des règles trop abondantes ou douloureuses par exemple.

De fait, apprendre comment promouvoir l’équilibre entre œstrogènes et progestérone durant ses années fertiles : c’est la base.

Et en cabinet ou sur Skype, je suis dispo pour vous y aider alors n’hésitez pas 🌸!

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie