Conseil santé, Gestion naturelle de la fertilité féminine

Achillée millefeuille: plante alliée du cycle féminin

40F75087-0B09-4396-80F6-BE12530D3421.jpeg

J’ai cueilli de l’achillée millefeuille dans mon jardin, plus précisément les sommités fleuries pour les faire sécher et les utiliser en infusion. Vous connaissez cette plante? Son autre petit nom c’est Achillea Millefolium et c’est une belle alliée des cycles féminins irréguliers, trop abondants ou douloureux. En effet, non seulement elle aide le foie à éliminer le surplus d’œstrogènes mais en plus elle favorise la production de progestérone par notre corps, permettant ainsi le rééquilibrage hormonal et de fait, la paix du cycle féminin. Si elle peut se cueillir sauvage dans les prairies ou les jardins écolo allergiques au désherbant, on la trouve aussi en plantes séchées ou en extrait de plantes fraîches dans les magasins bio ou pharmacies. Bien entendu, elle ne se substitue pas à une hygiène de vie saine et adaptée.
Prenez soin de vous et rappelez-vous : chacun(e) sa santé !
Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Conseil santé, Gestion naturelle de la fertilité féminine

SOPK : pas d’ovulation, trop d’androgènes

Processed with MOLDIV

Je vous parle souvent du fait que l’ovulation est un signe d’équilibre de santé chez la femme réglée tout en sachant qu’un cycle anovulatoire occasionnel ou plusieurs chez la jeune fille ne doivent pas inquiéter outre-mesure. En revanche, l’absence chronique d’ovulation engendre non seulement des cycles irréguliers mais aussi un déséquilibre hormonal préjudiciable pour la santé de la femme réglée qui peut prendre la forme du Syndrome des Ovaires Polykystiques par exemple. Qu’est-ce donc que cela? C’est un groupe de symptômes qui associent la présence chronique de cycles anovulatoires avec un excès d’androgènes (hirsutisme, acné, alopécie/perte de cheveux). Aujourd’hui, environ 10% des femmes ont un diagnostic du SOPK et sont orientées vers la pilule ou des médicaments anti-androgènes qui ont leur lot d’effets secondaires non sans conséquences pour la santé globale de la femme. Pourtant en cherchant la cause du manque d’ovulation et de l’excès d’androgènes, une autre approche est possible. Observer son cycle avec la Symptothermie permet déjà de voir s’il y a ovulation ou non. Ensuite un bilan naturopathique peut permettre de cerner la cause du SOPK diagnostiqué: résistance à l’insuline? Arrêt de la pilule? Inflammation chronique de bas grade? Taux élevé de DHEA et non de testostérone?. Autant de questions auxquelles il tient lieu de répondre afin de convenir de la façon la plus appropriée de prendre soin de soi quand ce diagnostic a été posé. En effet, une résistance à l’insuline n’indique pas la même source de déséquilibre qu’un taux trop élevé de DHEA et les conseils d’hygiène de vie ciblés ne seront alors pas les mêmes pour soutenir le retour à l’équilibre de santé. 

Toutes les femmes méritent de comprendre leurs corps, pas vrai? Prenez soin de vous et rappelez-vous, chacun sa santé!

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Gestion naturelle de la fertilité féminine

La glaire cervicale : élixir de vie 🌸

254BAECE-A35B-4D22-93FF-6C6BA0F2FE6A.png

Partage éducatif sur la physiologie féminine aujourd’hui : connaissez-vous la glaire cervicale mesdames? Glaire car c’est un fluide corporel naturel et cervicale car elle est créée au niveau du col de l’utérus qui s’ouvre pendant la période fertile du cycle féminin (créée plus précisément au niveau des cryptes cervicales pour les nerds comme moi 🤟). Si vous n’êtes pas initiées à l’auto-observation de vos cycles, vous pouvez la connaître sous un autre nom générique de “pertes blanches”, vous savez, ce que vous voyez au fond de vos dessous ou ce qui glisse sous le papier toilette à certains moments du mois. Et bien j’ai l’honneur de vous apprendre que ce fluide n’est pas un déchet organique que votre corps rejette mais bel et bien un véritable élixir de vie créé suite à la montée des œstrogènes qui ouvre votre période de fertilité dont le bouquet final est l’ovulation. Un phénomène naturel aussi magique qu’une fleur qui s’ouvre dont nous pouvons être fières. Son aspect? D’abord crémeux et blanc puis filant et transparent quand la fertilité est à son apogée avant l’ovulation et parfois grumeleux après l’ovulation (qu’on nomme glaire progestéronée et qui peut résulter du bouchon muqueux qui se forme quand le col de l’utérus se ferme après l’ovulation). Sa durée? De quelques jours à une semaine environ selon votre corps. La glaire cervicale crémeuse et filante déroule un véritable tapis rouge accueillant pour les  spermatozoïdes, facilitant leur survie et leur ascension du vagin jusqu’à l’utérus dont le col est ouvert à ce moment-là. C’est pourquoi dans la méthode d’auto-observation des signes de fertilité comme la Symptothermie, il est vraiment important de savoir repérer ce précieux élixir, que ce soit en vue de procréer ou en cas de projet contraception. En effet, un rapport intime non protégé alors qu’il y a présence de cet élixir de vie est le meilleur moment pour favoriser une grossesse. Aussi, apprendre comment son corps de femme fonctionne reste le meilleur moyen pour se réapproprier la gestion de SA fertilité sans chimie et de pouvoir prendre soin de soi et faire ses choix en conscience.

Et sinon vous? Êtes-vous familières avec votre glaire cervicale?

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Gestion naturelle de la fertilité féminine

Atelier jeunes filles sur le cycle féminin 🌸

Processed with MOLDIV

Ce matin j’ai animé un atelier jeunes filles sur le cycle féminin au centre social du Vieux-Condé. Un moment d’éducation et d’échange autour des spécificités du corps de la jeune fille et/ou femme réglée et fertile. Je remercie chaleureusement Esma d’avoir pensé à moi pour cette animation. Transmettre les connaissances sur ce thème me ravit profondément, je me sens à ma place. Avec guidance, schéma et paillettes à l’appui, les jeunes filles ont su mettre en scène le cycle féminin de manière ludique, pratique, concrète et créative pour apprendre par le corps et le jeu le fonctionnement physiologique qui les traverse chaque mois. Au top!
N’hesitez pas à me solliciter pour ce genre d’animation en collectivité ou même en moon lodge, cercle de femme, accompagnement pour jeunes filles nouvellement réglées… Je répondrai présente avec joie, dévouement et pédagogie ludique!

Margot-Hélène Piquenot Naturo et Sympto

Gestion naturelle de la fertilité féminine

Écoutes-tu le rythme de ton cycle féminin?

2D181C94-2511-4D9C-81B4-2DE41B86C3E2.jpeg

Connaître ce qu’il se passe dans son corps de femme et savoir quelle phase de son cycle du moment nous vivons se révèle tellement précieux. Toutes femmes devraient connaître le pouvoir de ses hormones naturelles et la beauté de son cycle naturel qui la connecte au rythme de la nature. Qui demande des tomates en hiver ne pourra s’attendre à goûter la douceur et la saveur d’une tomate d’été nourrie de soleil pas vrai? L’hiver est nécessaire pour toutes racines de s’étendre et tout sol de se régénérer. Et bien c’est un peu la même chose pour nous les femmes : pendant nos règles/lunes/menstruations notre corps se libère de l’endomètre inutilisé pour en régénérer un tout nouveau tout frais, nos hormones ont chuté et les œstrogènes redémarrent leur activité doucement . Notre énergie de vie est donc comme en hiver tournée vers l’intérieur, elle prend racine pour pouvoir fleurir et s’épanouir pleinement durant notre période ovulatoire. Les œstrogènes sont nos hormones de l’action, plus elles vont augmenter plus nous aurons de l’energie et l’envie de faire. En attendant, les règles/lunes/menstruations peuvent nous donner plus envie d’être et c’est ok. Elles peuvent être un moment de retour à soi et c’est ok. Plus nous sommes connectées à notre cycle féminin et plus nous pouvons apprendre à nous écouter et respecter nos hivers. As-tu déjà fait quelque chose alors que tu sentais que ça allait contre tes besoins du moment? Comment cela s’est-il passé pour toi? Récemment je n’ai pas écouté mon besoin de retour à moi les premiers jours de mes règles et non seulement je n’ai pas pu profiter pleinement des gens que j’aime mais je me suis sentie en colère et frustrée. Et une fois que j’ai pu répondre à mon besoin de temps pour moi, la paix s’est installée en moi. Je sais que si j’avais écouté mon besoin, je n’aurais pas ressenti de colère. J’apprends, je fais des erreurs et j’en tire des conclusions constructives pour l’avenir, pour ne plus aller contre ce qu’il se passe en moi mais avec, pour plus de douceur et fluidité dans mes expériences de vie. Et toi, est-ce ça te parle? Veux-tu apprendre de tes cycles féminins pour prendre soin de toi? En rdv Skype ou cabinet en Symptothermie, je peux t’apprendre à observer ton cycle féminin et construire plus d’harmonie dans ce vécu cyclique qui ryhtme ton corps de femme. 🌸

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

 

Gestion naturelle de la fertilité féminine

Pilule = perturbateur endocrinien

02D16D58-4C80-447C-ACE7-15072746D3F5.jpeg

Saviez-vous que la pilule (ou tout autre mode de contraception à base d’hormones de synthèse) est un perturbateur endocrinien par essence? Il est courant aujourd’hui de lire ou d’entendre parler des effets néfastes des perturbateurs endocriniens sur la santé. Il est souvent question du Bisphenol A, des pesticides, des produits dérivés de la pétrochimie ou encore des nanoparticules… mais rarement de pilule. Pourtant la pilule perturbe bel et bien le système hormonal de la femme en faisant taire ses propres hormones, la physiologie naturelle de ses ovaires et de son col de l’utérus et l’ovulation. Certain(e)s mettent en avant que la pilule en plus de contrôler les grossesses non désirées, soulage les femmes en les rendant moins otages de leurs propres hormones. La pilule serait alors le médicament adéquat pour les syndromes prémenstruels, les douleurs de règles, les ovaires micro polykystiques, l’endométriose et même l’acné. Je ne remets pas en doute que cette solution puisse soulager certaines femmes, mais à quel prix? Car oui, en tant que médicament et perturbateur endocrinien la pilule a des effets secondaires non négligeables sur la santé des femmes et même au niveau environnemental. D’ailleurs qu’avons-nous retenu du scandale des pilules de 3ème génération qui ont causé la mort de certaines jeunes filles? Des livres comme « Femmes, si vous saviez! » ou « La pilule contraceptive » du Professeur Joyeux ou encore « J’arrête la pilule » de S. Debusquat font déjà leur travail d’éducation et de partage d’informations quant au fait que, non, la pilule n’est pas un simple bonbon miraculeux. Il y a tant à faire pour éduquer, respecter et accompagner le cycle féminin autrement qu’avec les hormones de synthèse. Car oui, l’hygiène de vie a un impact sur le cycle féminin. Et non, mettre en priorité la santé de ses hormones ne doit pas être une option ou une gageure mais un droit inaliénable. Que chacune puisse choisir en connaissance de cause et en sachant les différentes alternatives possibles devrait être normal, point barre.
Prenez soin de vous, informez-vous pour faire vos choix.

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Gestion naturelle de la fertilité féminine

Prendre soin de soi grâce à la Symptothermie Moderne 🌸

Processed with MOLDIV

La Symptothermie Moderne vous connaissez? C’est une méthode d’observation rigoureuse des cycles féminins qui se succèdent mais ne se ressemblent pas toujours. Comment donc? Par l’apprentissage de l’observation de la glaire cervicale d’abord, véritable élixir de vie pour les spermatozoïdes et la pérennisation de notre espèce que nous jeunes filles et femmes nous pouvons voir sur nos dessous et ne pas comprendre ce que c’est si personne ne nous a transmis cette connaissance. Puis par la prise de température au réveil, puisque l’ovulation engendre une hausse de notre température basale qui se maintient jusqu’au cycle suivant. 

Que peut apporter l’apprentissage de cette méthode? 

—> une meilleure connaissance de son corps féminin et de sa fertilité

—> une gestion de sa contraception exempte de pilule, stérilet ou autre méthode invasive pour le corps

—> une prise de conscience de ce qui peut impacter ses cycles propres

—> un outil pour prendre soin de soi et de sa santé 

—> une libération pour vivre sereinement sa sexualité sans peur constante d’une grossesse non désirée

—> une responsabilisation et une indépendance concernant son corps de femme et ses choix 

—> une connaissance précise de sa période de fertilité propre à son corps et son cycle

—> un partage de la charge mentale de la gestion de la contraception quand la méthode est appliquée consciencieusement en couple complice

—> une relation personnelle plus confiante et bienveillante avec son corps de femme rythmé par ses cycles une très grande partie de sa vie

En cabinet ou via Skype, je me tiens à votre disposition pour vous initier à la Symptothermie Moderne afin que vous puissiez enfin partir à la découverte de vos cycles.

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Gestion naturelle de la fertilité féminine

Mon cycle = Ma santé

Moncyclemasante.png

Pourquoi est-il si important d’avoir des cycles naturels? 

Parce que l’ovulation et les hormones féminines du cycle sont précieuses pour la santé de la jeune fille et la femme réglées. Un cycle en équilibre de santé (hors période adolescente de régulation du cycle et de péri-ménopause) est un cycle avec ovulation et donc équilibré en œstrogènes et progestérone naturellement produits par le corps de la femme. 

Qu’est-ce qu’un cycle en équilibre de santé apporte à la femme?

—> Stabilisation de l’humeur : L’oestradiol (reine des œstrogènes) stimule la production de sérotonine, ocytocine et dopamine, toutes étant des hormones de la bonne humeur et du bien-être. Et la progestérone apaise le système nerveux en ayant le même effet que le GABA dans le cerveau (le GABA est un neurotransmetteur qui promeut la relaxation et le sommeil réparateur).

—> Poids et métabolisme sain : L’oestradiol améliore la sensibilité à l’insuline (prévient donc la résistance à l’insuline du diabète et du surpoids) et la progestérone stimule la thyroïde et augmente donc le métabolisme basal qui fait que l’on brûle plus de calories qu’avant l’ovulation (c’est donc normal d’avoir plus faim avant les menstruations/lunes/règles et pendant la grossesse).

—> Cheveux en bonne santé : les hormones du cycle naturel préviennent la chute de cheveux alors que la pilule a l’effet inverse.

—> Des os en bonne santé : Les hormones du cycle naturel préviennent naturellement de l’ostéoporose. 

En résumé, pour un poids de forme, un système nerveux en harmonie et des cheveux et des os en bonne santé : ovulez! 

La Symptothermie et la Naturopathie sont là pour vous apprendre à découvrir vos cycles et les vivre sans les subir.

Prenez soin de vous, éduquez-vous pour faire vos choix en conscience.

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Gestion naturelle de la fertilité féminine

Processed with MOLDIV

Le cycle féminin vous connaissez? Vraiment? Laissez-moi vous expliquer encore cette connaissance qui est une passion pour moi.
La femme est cyclique, elle est traversée par différents équilibres hormonaux, tous nécessaires au cycle de la vie comme de sa vie. Et oui, les œstrogènes comme la progestérone d’une femme ne lui servent pas qu’à procréer mais jouent un rôle aussi dans sa santé physique comme mentale. D’où l’importance d’avoir des cycles naturels sans camisole chimique.
Le cycle de la femme commence par les menstruations/lunes/règles et se poursuit par la maturation d’un ovule grâce aux œstrogènes jusque la période ovulatoire annoncée par la glaire fertile, véritable tapis rouge pour les spermatozoïdes. S’il y a rencontre entre un spermatozoïde et l’ovule maturé prêt à co-créer la vie, la suite du cycle se transformera en accueil de la vie dans l’utérus. Et si la rencontre ne se fait pas, la progestérone créée grâce à la maturation de l’ovule servira à l’équilibre nerveux et physique de la femme jusqu’aux prochaines menstruations/lunes/règles.
Rappelons qu’une femme est unique entre toutes, comme une rose l’est parmi toutes les autres roses de la même espèce, et peut donc subir les aléas de la vie comme tout être vivant. C’est pourquoi l’ovulation n’a pas lieu naturellement au même jour et que la durée des cycles peut varier. Le cycle de la femme est à l’image des saisons. Et comme dans la nature, les cycles se suivent mais ne se ressemblent pas toujours.
Grâce à la Symptothermie Moderne, vous pouvez apprendre à observer vos cycles, savoir dans quelle phase de votre cycle vous êtes, cerner votre période fertile et connaître combien de jour vous produisez de la progestérone et savoir si vous en avez assez pour être sereine avant vos menstruations/lunes/règles. Et si vous avez besoin de conseils pour mieux vivre votre cycle féminin, la naturopathie peut vous aider.
Plus une femme se connaît et plus elle est à même de pouvoir prendre soin d’elle et de faire ses choix en conscience.
Prêtes pour la découverte de vos cycles naturels mesdemoiselles et mesdames?
Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Gestion naturelle de la fertilité féminine, Moment pour soi

La péri-ménopause, vous connaissez ?

D771BEC0-BE1D-44AF-A897-4BAC6AD4034E.jpeg

Saviez-vous que la période transitoire avant la ménopause a un nom : la péri-ménopause.
Cette période peut être source de difficultés physiques comme émotionnelles pour les femmes. D’abord parce que les hormones féminines œstrogènes et progestérone ont un rôle capital dans l’équilibre de la femme. Ensuite parce que ça n’est malheureusement pas encore une étape valorisée dans la vie d’une femme (tout comme les règles/lunes/menstruations). Pourtant le corps de la femme est un univers à part entière à honorer et célébrer et l’arrivée de la ménopause peut être vue comme un retour à soi après avoir pu ou avoir été mère active et responsable pendant des années, comme une nouvelle aventure personnelle, comme un nouvel équilibre à explorer le cœur encore plein de vie.
Ceci étant dit, la transition entre l’ancien équilibre physiologique et le nouveau qui se trame pendant la péri-ménopause peut être plus ou moins ardu. Avant de diminuer nettement leurs activités, les œstrogènes peuvent effectuer des montagnes russes dans le corps de la femme et lui provoquer des désagréments comme des pertes de sang abondantes, cycles irréguliers ou bouffées de chaleur. La diminution nette de la progestérone quant à elle peut induire anxiété et insomnies par exemple.
Sachez cependant que vous pouvez être accompagnée dans ce chemin vers votre nouvel équilibre si vous en ressentez le besoin. En Naturopathie comme en Symptothermie, le corps est respecté et les émotions bienvenues et entendues.
Prenez soin de vous, apprenez à accueillir vos états de corps et d’âme 💜.
Margot-Hélène Piquenot Naturopathie