Cycle féminin, Cycle menstruel, Equilibre hormonal

SPM à l’ovulation?

C’est quoi le SPM?

D’ordinaire, comme son nom l’indique, le Syndrome Prémenstruel concerne la phase prémenstruelle. Pourtant, certaines personnes subissent des symptômes de SPM en phase ovulatoire. Comment cela se fait-il? Je vous explique tout cela dans cet article.

Pour rappel, le SPM regroupe un ensemble de symptômes douloureux comme maux de tête, anxiété, seins douloureux, acné, douleurs digestives, musculaires ou articulaires et même parfois des symptômes qui rappellent ceux de l’allergie… Le SPM bien que commun n’est pas normal, c’est le signal d’un déséquilibre. Il peut être évité ou grandement diminué grâce à la naturopathie. De même il convient de savoir différencier le SPM, du molimen cataménial et du TDPM, pour ce faire, je vous renvoie à mon article « Le SPM c’est quoi et est-ce obligatoire? ».

Pourquoi il est possible d’avoir du SPM à l’ovulation?

Mais pourquoi certaines personnes subissent du SPM à l’ovulation en plus de parfois avant les règles aussi? Ces deux moments du cycle sont des moments où les œstrogènes sont en nette hausse avant de chuter. Et ce qu’il faut savoir c’est que les fortes production d’œstrogènes, quand elles ne sont pas contrebalancées par une production de progestérone, font le lit de l’intolérance à l’histamine qui est une des causes majeures du SPM, surtout quand il intervient à l’ovulation seulement, ou en plus de la phase prémenstruelle.

C’est quoi l’histamine?

C’est une molécule de signalisation de notre système immunitaire. Elle est responsable des réactions inflammatoires allergiques mais intervient aussi dans d’autres régulations physiologiques concernant l’acidité stomacale, l’ovulation et la libido. Nous avons besoin d’un peu d’histamine pour notre équilibre de santé globale mais son excès est délétère, il provoque ce qu’on appelle une intolérance à l’histamine.

Quel est le lien entre œstrogènes et histamine?

Les œstrogènes stimulent nos mastocytes à libérer de l’histamine par leur dégranulation. De plus, ils nuisent à notre capacité à éliminer l’excès d’histamine en empêchant notre enzyme Diamine Oxydase (DAO) de le faire. Enfin, ce qu’il faut savoir, c’est que plus il y a d’histamine, plus il y a d’œstrogènes et vice-versa, un cercle vicieux peut s’engendrer.

Quels sont les symptômes de SPM en lien avec les œstrogènes et l’histamine?

  • maux de tête
  • troubles de l’humeur comme anxiété, nervosité ou irritabilité
  • congestion nasale, rhume
  • problèmes digestifs comme crampes, diarrée, nausée ou aigreur d’estomac
  • douleurs articulaires
  • problèmes de peau comme démangeaison, urticaire, eczéma ou acné
  • palpitations, faible tension artérielle, vertige, fatigue
  • troubles du sommeil, insomnie
  • crampes utérines (à savoir: l’excès d’histamine peut aussi être en cause dans les douleurs de règles)
  • seins douloureux
  • gonflements, œdèmes

C’est quoi la cause de l’excès d’oestrogènes et d’histamine?

  • La pilule contraceptive car elle cause un excès d’œstrogènes
  • Une déficience enzymatique génétique en DAO et HNMT
  • Un manque de vitamine B6 qui est un cofacteur de la DAO
  • Un excès d’œstrogènes dû à un manque de progestérone ou à une difficulté à les détoxifier (par méthylation, détoxication hépatique et élimination intestinale)

Quelle est l’approche naturopathique que je conseille pour ne pas ou ne plus subir ces symptômes?

  1. Soutenir la métabolisation et l’élimination de l’excès d’oestrogènes par le foie et les intestins
  2. Faire la chasse aux xéno-œstrogènes (plastiques, cosmétiques, pesticides)
  3. Soutenir ou rééquilibrer la flore intestinale (ex: le SIBO impacte négativement la DAO et donc l’élimination de l’excès d’histamine)
  4. Soutenir la méthylation par l’apport adéquat de toutes les vitamines du groupe B
  5. Réduire ou éliminer l’alcool et les produits laitiers de vache en cause dans la stimulation des mastocytes
  6. Réduire ou éliminer, juste le temps du rééquilibrage, les aliments qui contiennent de l’histamine (surtout aliments fermentés dont kombucha, kéfir, choucroute, fromages et cacao, bouillons d’os ou de poisson, poissons fumés ou en conserve)

J’espère que cet article vous aura éclairé si vous faites partie des personnes menstruées qui subissent du SPM en phase ovulatoire. Sachez que je me tiens à votre disposition pour tous rdv naturopathiques afin de vous aider à mieux vivre votre cycle menstruel.

Votre naturopathe menstruée et passionnée,

Margot-Hélène Piquenot

Sources:

  • Jonassen F, Granerus G, Wetterqvist H. Histamine metabolism during the menstrual cycle. Acta Obstet Gynecol Scand. 1976;55(4):297-304. doi: 10.3109/00016347609158501. PMID: 973560.
  • Martner-Hewes PM, Hunt IF, Murphy NJ, Swendseid ME, Settlage RH. Vitamin B-6 nutriture and plasma diamine oxidase activity in pregnant Hispanic teenagers. Am J Clin Nutr. 1986 Dec;44(6):907-13. doi: 10.1093/ajcn/44.6.907. PMID: 3098085.
  • Smith CJ, Leggett AM, Lefante JJ. Allergic etiology of benign fibrocystic changes of the breast. Med Hypotheses. 1987 Sep;24(1):21-8. doi: 10.1016/0306-9877(87)90043-0. PMID: 2444863.
Cycle féminin, Cycle menstruel, Equilibre hormonal, Fertilité

Ovulation douloureuse

L’ovulation est un phénomène physiologique extraordinaire sous-estimé. Chaque mois, le corps d’une personne menstruée a cette capacité incroyable de mûrir la cellule la plus grosse de tous corps humains confondus en l’espace de 2 à 3 semaines! Mais l’ovulation est-elle censée être douloureuse?

Mais l’ovulation est-elle censée faire mal?

Ovulation douloureuse, c’est normal?

Environ 40% des femmes qui ovulent avouent ressentir une douleur au moment où elles pensent ovuler à chaque cycle ou seulement quelques fois. Pour certaines c’est fugace et pour d’autres cela peut durer plusieurs jours même. Cette douleur en terme médical, on l’appelle le Mittelschmerz. C’est un mot emprunté à la langue allemande qui peut être traduit par « douleur à mi-cycle ».

La douleur peut être décrite comme tolérable ou trop intense et prend source dans une des fausses iliaques (gauche ou droite) où se situent les ovaires. Il est important de consulter un(e) médecin en cas de forte douleur pour écarter tout diagnostique différentiel (appendicite, kyste, endométriose, infection urinaire…). Autrement, si toute pathologie est écartée, le Mittelschmerz ou douleur d’ovulation n’inquiète pas le corps médical.

Ovulation douloureuse, pourquoi?

D’un point de vue naturopathique cependant, le Mittelschmerz est un indice de déséquilibre. En effet, toute douleur est considérée comme un signal envoyé par le corps car physiologiquement, l’ovulation n’est pas censée faire mal, tout comme les règles par ailleurs. Ces douleurs sont communes certes, mais ne sont pas une fatalité pour autant. Car oui, il est possible d’adapter son hygiène de vie pour vivre des ovulations et des règles au naturel plus douces et même sans douleurs.

Qu’est-ce qui provoque le Mittelschmerz alors si ce n’est pas normal?

Ovulation douloureuse et prostaglandines

Depuis les années 80, les études tentent de trouver la cause de ces douleurs, incriminant la distorsion ou la rupture du follicule ou l’irritation de la cavité pelvienne par le fluide folliculaire et parlant quelque fois de prostaglandines. En 2020, la cause du Mittelschmerz est corrélée de manière beaucoup plus claire aux prostaglandines (comme les douleurs de règles des dysménorrhées primaires d’ailleurs).

Les prostaglandines c’est quoi?

Les prosta-machin quoi? Les prostaglandines sont des pseudo-hormones, elles sont dérivées d’acides gras et sont impliquées dans tous les processus inflammatoires dont l’ovulation et les menstruations font partie. Car oui la rupture du follicule qui contient l’ovocyte (ovulation) ou la desquamation de l’endomètre (menstruation) sont des événements inflammatoires tout à fait physiologiques. Pour rappel, l’inflammation à la base est un mécanisme vital de survie pour réparer les tissus lésés.

Prostaglandines en cause dans l’ovulation douloureuse

Il y a plusieurs prostaglandines qui entrent en jeu dans l’ovulation et les menstruations. Les principales sont la PGE2 et la PGF2alpha. Quand l’ovulation ou les règles font mal, c’est que la quantité et les ratios sont en déséquilibre. Des études ont prouvés qu’un taux trop important de ces prostaglandines est en cause dans le Mittelschmerz et les dysménorrhées primaires car elles provoquent trop de contractions. D’ailleurs, sachez que les médicaments qui déclenchent l’avortement ou la grossesse à terme contiennent tous deux ces prostaglandines.

Comment éviter que ces prostaglandines soient trop présentes et causent des douleurs?

Ovulation douloureuse, la naturopathie peut-elle aider?

Oui la naturopathie peut aider. En tant que naturopathe, je peux vous aider à mettre en place une hygiène de vie qui ne fassent pas le lit de l’inflammation. D’abord, je vais vous expliquer tout ce qui peut causer de l’inflammation chronique de bas grade. Ensuite, je vais pouvoir vous aider à mettre l’accent sur tout ce qui est anti-inflammatoire dans votre assiette comme dans vos habitudes de vie.

Besoin d’un rdv naturopathique?

Envie d’être accompagné(e) pour pouvoir vivre des ovulations et/ou des règles sans douleurs? N’hésitez pas à prendre rdv sur le calendrier du site à l’onglet « rdv en ligne« . Les rdv sont possibles en ligne comme au cabinet.

Votre naturopathe menstruée et passionnée,

Margot-Hélène Piquenot,

Sources:

  • Clark, K, Myatt, L, Glob. libr. women’s med. (ISSN: 1756-2228) 2008; DOI 10.3843/GLOWM.10314
  • Brott NR, Le JK. Mittelschmerz. [Updated 2020 Jul 10]. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2020 Jan-. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK549822/
Conseil santé, Cycle féminin

Les produits laitiers et le cycle menstruel

B7779AD8-5B13-4595-8E94-76EC56B630BF

🐄Aujourd’hui je vous parle du lien entre produits laitiers et trouble du cycle menstruel.

🥛En cause, ça n’est ni le gras ni le lactose mais une protéine particulière : la caséine A1. Cette protéine du lait provoque une réponse inflammatoire en générant des cytokines. De plus, elle réduit la production endogène d’une de nos molécule naturellement anti-inflammatoire, à savoir le glutathion.

🤧Ce qui entretient la confusion concernant la nocivité des produits laitiers sur la santé c’est que nous ne sommes pas tou(te)s égaux dans la réaction à la caséine A1. À titre d’indicateur, si vous avez eu des troubles ORL à répétition enfant et que vous êtes sujet(e) à de l’asthme, des sinusites, des bronchites ou de l’eczéma aujourd’hui : il y a de fortes chances que votre corps supporte très mal les produits laitiers.

♦️Concernant le cycle menstruel, la caséine A1 peut entraîner acné, douleurs menstruelles, symptômes pré-menstruels et saignements abondants. Pas cool pas vrai? Si vous êtes concerné(e) par ces troubles, pensez-y la prochaine fois que vous voulez mettre du lait dans votre café ou de la crème et du gruyère sur vos pâtes.

🍦Don’t worry si vous ne pensez pas survivre sans produits laitiers, il existe aujourd’hui pléthore d’alternatives. Vous pouvez trouver en grande surface des laits végétaux (coco, avoine, noisette, soja…) et même les marques de glaces connues diversifient leurs offres en mode total végétal. Aussi, sachez que le beurre et les fromages de chèvre et de brebis ne contiennent pas de caséine A1.

🙋‍♀️Qui est accro aux produits laitiers ici? Avant d’être végane je l’étais aussi et je souffrais de fortes douleurs menstruelles. Devinez comment je vis mes menstruations depuis que je n’en mange plus du tout!

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Conseil santé, Cycle féminin, Gestion naturelle de la fertilité féminine

La résistance à l’insuline et le cycle menstruel

4E82846A-7B7C-45C0-A68C-BD004D314D02.jpeg

🔬Aujourd’hui, focus sur l’impact de la résistance à l’insuline sur le cycle féminin ou comment l’équilibre du taux de sucre dans le sang concourt à l’équilibre du cycle menstruel.

🌡L’équilibre hormonal est à voir dans son ensemble, de la thyroïde jusqu’aux ovaires en passant par les surrénales et le pancréas : tout est connecté et la santé du cycle menstruel dépend de l’équilibre général.

💉L’équilibre du taux de sucre dans le sang est géré par le pancréas et plus spécifiquement par l’hormone qu’il crée : l’insuline. Comme une clé permettant l’accès aux cellules du foie et des muscles, l’insuline permet au sucre de passer du sang aux foie et muscles pour le convertir en énergie. Mais qu’en est-il de la résistance à l’insuline et quelles conséquences ça a sur le cycle menstruel?

❌La résistance à l’insuline c’est quand le sucre ne passe plus du sang aux cellules du foie et des muscles et que le pancréas ne cesse de créer de l’insuline pour y remédier. De là, le taux trop élevé d’insuline entraîne inflammation et prise de poids et entrave l’ovulation en stimulant les ovaires à produire davantage de testostérone que d’œstrogènes. Ce qui fait le lit du syndrome des ovaires polykystiques et des problèmes d’infertilité qui y sont liés.

🍩Qu’est ce qui provoque la résistance à l’insuline? Une alimentation trop riche en sucre raffiné (surtout le SIROP de fructose) et en graisses saturées et hydrogénées. Comment? En générant de l’inflammation qui rend le foie moins sensible à l’insuline pour le sucre et en bloquant littéralement l’accès cellulaire à l’insuline pour les graisses saturées et hydrogénées.

🍽Comment aider son pancréas à stabiliser son taux de sucre dans le sang? En prenant soin de soi par l’alimentation en apprenant ce qui favorise la santé du cycle menstruel comme celui du corps dans son ensemble.

🥑Un post à suivre sur les bases en nutrition végane pour chouchouter son pancréas ça vous dirait?

💚Prenez soin de vous et n’hésitez pas à me faire coucou en commentaire, j’adore vous lire moi!

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Conseil santé, Cycle féminin

L’inflammation et le SPM

28A7072D-CF5F-48D1-BDBE-DCB7425CD004.jpeg

🔎Aujourd’hui focus sur l’inflammation chronique de bas grade en cause dans le Syndrome PréMenstruel (SPM).

❓C’est quoi le SPM? Ce sont tous les symptômes négatifs que vivent certaines avant l’arrivée des règles. Que ce soit des sautes d’humeur ou même de l’angoisse, des ballonnements, des maux de tête, des douleurs dans les seins, de l’insomnie, des grosse envies de junk food, de l’acné… Autant de signes d’un déséquilibre dans le cycle féminin qui sont largement évitables par une hygiène de vie adaptée.

🔥Le lien avec l’inflammation chronique de bas grade ? Tout simplement parce que c’est la condition parfaite pour provoquer le SPM. Comment? En entravant la production de progestérone et la sensibilité des récepteurs à progestérone et GABA d’abord (bjr système nerveux hypertendu). Mais aussi en perturbant l’élimination des œstrogènes et en rendant même les récepteurs hormonaux plus sensibles aux œstrogènes (bjr excès d’œstrogènes et déséquilibre hormonal). En bref, imagine un peu ta fluctuation hormonale en montagnes russes de l’enfer rongées par les termites plutôt qu’en douces vagues apaisantes devant un couché de soleil qui peint le ciel en couleurs tendres, ça te parle?

✅ Sache que c’est plus que possible de vivre l’arrivée des règles sans heurts au naturel sans opter radicalement pour la pilule qui éteint tes hormones. Ça demande de s’attarder sur ce que tu mets dans ton assiette. Es-tu prête à réduire les principaux aliments inflammatoires pour dire bye bye au SPM? Es-tu prête à prendre soin de toi?

🙏Si tu es motivée et que tu as besoin d’être accompagnée, n’hésite pas à me contacter!

🌸Prends soin de toi, ton corps te parle via ton cycle, apprends à l’écouter. D’ailleurs que te dit-il en ce moment? Comment vis-tu l’arrivée de tes règles?

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Conseil santé, Cycle féminin

L’alimentation anti-inflammatoire et le cycle hormonal féminin

B2A72A01-5E53-4063-9FB4-D5A2623906B3.jpeg

📌Dans le post précédent, je vous expliquais les méfaits de l’inflammation chronique de bas grade sur la santé du cycle féminin.

🍽Aujourd’hui je vous parle de l’impact de vos choix alimentaires car vos habitudes alimentaires quotidiennes peuvent se révéler pro ou anti-inflammatoires. Pensez-y avant de ne blâmer que vos hormones, votre corps ou le destin pour votre acné ou votre cycle menstruel douloureux.

⚠️Car oui certains aliments, s’ils sont la base de l’alimentation quotidienne, concourent à générer de l’inflammation chronique de bas grade : bjr pain blanc et toutes céréales raffinées, hello sucre blanc, hey viandes rouges et charcuteries, holà produits laitiers, huiles hydrogénées et raffinées et enfin coucou fritures et tous produits industriels ultratransformés 👋! #americanstylefood #sorryfortheharshtruth #macdonaldisnotyourfriend 😱

✅Mais il existe tant d’aliments anti-inflammatoires dont vous pouvez vous régaler c’est promis, don’t worry. Tous les fruits et légumes le sont par exemple. Et plus particulièrement les fruits rouges et les choux. Mais vous avez aussi, les céréales complètes, les légumineuses, les noix (sauf pour ceux qui y sont allergiques), les épices dont le curcuma tient la place phare et enfin, tout ce qui contient des omégas 3 à courte comme à longue chaîne (poissons gras sauvages pour les omni et noix/chanvre/chia/lin et huile enrichie en DHA ou complément micro-algues EPA/DHA pour les vg). 🥑🍓🍠🥦🌽🌶🥬🍇🥥…!

🌸Autorisez-vous à vous amuser en cuisine, prenez ça comme un voyage ou un jeu, n’en faites pas un stress quotidien qui ferait lui aussi le lit de l’inflammation chronique de bas grade! Et si vous avez besoin d’un accompagnement personnalisé, n’hésitez pas à me contacter 🙋‍♀️.

👌D’ailleurs, ça vous intéresserait des recettes simples et sans prétention véganes anti-inflammatoires pour vous inspirer au quotidien?

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie

Conseil santé, Cycle féminin, Gestion naturelle de la fertilité féminine

L’inflammation chronique de bas grade et le cycle féminin

15F16D32-0A8D-41E1-B7FF-100AF8648469.jpeg

🔎Aujourd’hui focus sur un des piliers sur lequel se concentrer quand il s’agit de santé du cycle féminin : l’inflammation chronique de bas grade.

📌L’inflammation quoi?! L’inflammation chronique de bas grade est une sur-activation latente du système immunitaire qui, à l’inverse de l’inflammation aiguë, perdure dans le temps et perturbe le système hormonal.

⁉️Comment ça? Et bien en mettant à mal la communication entre les hormones du cycle féminin et les tissus cibles, tout simplement. De fait, les cytokines inflammatoires créées par le système immunitaire font que les ovaires sont moins sensibles à la FSH, entravant par là-même l’ovulation et la production de progestérone. De plus, elles bloquent les récepteurs hormonaux de progestérone et de la thyroïde et favorisent l’excès d’œstrogènes et de testostérone. Bonjour les dérèglements hormonaux, les cycles anovulatoires, les SOPK, les douleurs de règles…

⚠️Mais qu’est-ce qui provoque l’inflammation chronique de bas grade sinon? La cigarette, le stress, le manque d’exercice physique, le manque de sommeil, la dysbiose intestinale, les toxiques environnementaux et l’alimentation pro-inflammatoire. Tout ça, tout ça.

✅C’est pourquoi une alimentation anti-inflammatoire, un équilibre entre temps de travail et temps de repos, la pratique d’une activité physique régulière, un sommeil de qualité et ne pas fumer sont autant d’éléments importants à ne surtout pas négliger quand il s’agit de bien vivre son cycle.

🌸Prenez soin de vous, apprenez les fondamentaux du cycle féminin en santé à appliquer au quotidien. Et si vous avez besoin d’un coup de pouce, n’hésitez pas à me contacter.

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie