Assiette complète, Moment pour soi, Gestion des émotions

Non aux régimes 🤟

F23FBCC6-ECDD-4447-94DB-7DE3950F8355

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler de régimes et pourquoi je ne les cautionne pas pour trouver poids santé et confiance en soi. C’est bientôt l’été et ce mot fleurit sur tous les magazines et publicités destinés principalement aux femmes. Dans une société dictée par l’image, je ne peux que comprendre que le rapport à son corps soit souvent lié à l’estime de soi. C’est un sujet délicat et intriqué de manière personnelle dans l’histoire de chacun(e). Le rapport à la nourriture est intimement relié à l’émotionnel et l’affectif. Sinon la Madeleine de Proust n’existerait pas et nous n’aurions pas de plats préférés que seuls maman, papa ou mamie ont le secret pour nous régaler pas vrai? Mais on peut s’aimer ou se détester au travers de la nourriture et l’image qu’on a de son corps. Les régimes pour moi sont une forme de punition, ce n’est pas s’aimer ou apprendre à mieux manger mais se priver et attendre de son corps qu’il se plie à l’exigence du moment sans écouter sa faim et ses besoins. Et après? Sachez qu’on peut davantage s’aimer tout au long de l’année en se cuisinant des bons petits plats sains maison, en redécouvrant les légumes de saison, en se confectionnant des goûters gourmands et sains à base de fruits et surtout en arrêtant d’acheter industriel et en mangeant vrai, c’est-à-dire des produits bruts, complets et végétaux en majorité et tout ça sans se soucier des calories mais bien plus de la qualité de ce que vous mangez : moins de sucre, plus de fruits, moins de soda, plus d’eau ou infusion, moins de pain blanc, plus de pain complet au levain, moins de fromages, plus de houmous, tapenade ou guacamole, moins de viandes, plus de légumineuses et de noix…Et surtout cultiver un esprit d’exploration et d’émerveillement dans la cuisine et de patience et de bienveillance envers son corps et son chemin. S’aimer c’est aussi s’écouter et apprendre à faire les bons choix pour soi qui nourrissent sur tous les plans. Savoir reconnaître quand on est stressé(e) ou fatigué(e) pour mieux s’autoriser la recharge ou le repos et savoir marcher ou danser par joie et non par devoir est aussi important que l’assiette. Prenez soin de vous: ne mangez pas moins, mangez vrai!

Margot-Hélène Piquenot Naturopathie